Archives pour juin 2019

Panier de légumes bio de la SARL Renard du 27 juin 2019

lundi 24 juin 2019

Donc pour le moment, de la courgette, et en grosse quantité pour les grands paniers. Des oignons blancs dont, par pitié, utilisez le feuillage comme ciboulette ou faites les fondre dans la poêle comme de l’oignon plutôt que de les jeter… Des petits pois, encore. Des salades, toujours. Des navets pour vous rappeler que l’hiver reviendra (il n’y avait rien d’autres en quantité suffisante, parce qu’on aime vous voir sourire) Et betterave ou fenouil, on ne sait pas encore…

1 botte d’oignons

2 kilo de courgettes

0.5 kilo de navets

0.5 kilo de petits pois

2 salades

1 botte de betteraves ou de fenouil

La gazette de Céline n’oubliez pas la porte ouverte…

lundi 24 juin 2019

attacher les tomates chez SARL Renard maraîcher bio yvelines 78Chaque année, c’est la même. Nous prévoyons de planter les poireaux en semaine 24 et les choux en semaine 25. Notre organisation est au top. Eh bien, vous pouvez être certain que l’un aura du retard ou l’autre de l’avance. Parce que c’est plus fun quand Super Carlos court partout… surtout que cette année, Laure s’était prévue une petite échappée en fin de semaine. Donc nous avons vu le soleil se lever et se coucher. Parfois dans la même journée, parfois en plusieurs jours…

Heureusement, les tomates traînent, les haricots sont fainéants et les fraises se calment.

Mais comme nous aimons voir Super Carlos en pleine action, le challenge était aussi de planter oignon blanc pour l’automne (attention essai !!!!), les pastèques (innovation !!!!) et melons (y’a moyen qu’il ne fasse pas beau cet été… mais qui ne tente  rien, n’a rien)

Dans tous les cas, nous avons arrêté le marché des Batignolles parce que nous pouvions nous le permettre et rêvions d’heures libres un peu folles, mais vous aimez tellement nos légumes qu’il y en a autant à cultiver. Alors, merci, merci, merci de les aimer autant et de nous motiver quand la chaleur écrase notre inspiration.

Merveilleuse semaine et à vendredi 19h pour la porte ouverte!

CONFÉRENCE AGRICULTURE URBAINE JEUDI 20 JUIN 19 h 30 – 22 h 00

lundi 17 juin 2019
CONFÉRENCE AGRICULTURE URBAINE
              VERGERS & JARDINS PARTAGES                  
                 JEUDI 20 JUIN  – 19 h 30 – 22 h 00
                Salle des Mariages, mairie de Coignière
Place de l’église Saint-Germain- d’Auxerre 
 COIGNIERES (78310) plan d’accès >>> ICI

              PROGRAMME :

  • La place des jardins et vergers partagés en ville, bénéfices et enjeux pour les habitants, espaces dédiés (pieds d’immeubles, friches, …)
  • Quels acteurs ? Comment passer d’une dimension individuelle à une dimension collective autonome pérenne ? Quelle implication de la collectivité (charte, permis de végétaliser)
  • Quelle animation ? Quelle formation ? Quel accompagnement ?
  • Exemples de projets réussis à proximité, le verger participatif de Saclay sur 3 000 m2, implantation et animation par l’association « Vergers Urbains » avec le collectif « Saclay, ville comestible »
  • Les projets de SQY’Pousse dans le PCAET, Plan Climat Air Energie Territoire, de SQY en vergers urbains et jardins partagés : comment s’y prendre pour qu’ils deviennent l’affaire de tous, citoyens et collectivités, et qu’ils créent du lien social et environnemental?
  • Ateliers : actions pour une dynamique locale, démarrage des projets du PCAET

INTERVENANT :

  • Sébastien GOELZER, fondateur et coordinateur de l’association Vergers Urbains à Paris, créée en 2012, qui valorise l’implication citoyenne en faveur de la végétalisation en ville, la création de paysages comestibles au pieds des immeubles ainsi que de vergers partagés.
Vous ne résistez plus, vous souhaitez vous inscrire, merci de CLIQUER SUR CE LIEN avant le 10 juin : https://mensuel.framapad.org/p/conference-agriculture-urbaine-sqy-pousse

Remplacements, Les paniers de l’été

lundi 17 juin 2019

Vous pouvez ponctuellement prendre  les paniers des Amapiens en vacances.

La réservation des paniers se fait sur place à la distribution entre 19 et 20h, au moins une semaine à l’avance et avec versement du montant du ou des paniers souhaités.

 

Le panier du 20 juin 2019

lundi 17 juin 2019

Nos incontournables carottes pour mettre de la bonne humeur. Des courgettes qui commencent leur règne. Un petit chou pour rappeler des souvenirs. Des petits pois pour tout le monde. Toujours pas de pommes de terre, mais elles reviendront un jour… De la salade qui commence à grossir (mais pas trop)

Pour les grands paniers, le début de l’ère de la tétragone et surtout, la tige se mange, donc ne perdez pas 75% du poids en l’effeuillant! Certes, elle cuit plus longtemps mais comme elle est cueillie à la main, elle est TENDRE (et je le sais parce que mes filles acceptent d’en manger, donc j’en profite!) et des oignons blancs que, perso, je mets dans la salade ou même à fondre dans la poêle (et les tiges aussi!!!!) pour donner du goût en attendant nos oignons jaunes.

Bref, toujours pas une tomate orange. Pas encore de concombre, mais l’été s’approche à grand pas…

Et n’oubliez pas notre porte ouverte le vendredi 28 juin à partir de 19h pour la visite et 20h pour le repas en mode auberge espagnole avant d’écouter un peu de musique pour clôturer la soirée!

1 botte d’oignons

0.5 kilo de tétragones

0.7 kilo de carottes

1 kilo de courgettes

1 chou

0.5 kilo de petits pois

2 salades

La gazette de Céline du 17 au 21 juin 2019

lundi 17 juin 2019

cueillir les fraises chez SARL renard, producteur de légumes bio yvelines 78Le combo gagnant est l’herbe avec la pluie… le petit coup de soleil nous permet juste de nous noyer sous elle… le sol est encore trop humide pour que nous laissons les fraisiers à côté de la vilaine herbe qui lui donne de l’ombre. Les haricots crient à l’aide, à moitié étouffés par ces vilaines adventices. Cette semaine semble idéale pour régler le problème. Sauf que choux et poireaux font le chant des sirènes… donc nous planterons beaucoup, désherberons un peu, récolterons entre deux et opterons pour une course de fond…

Mais il faut quand même remarquer l’épanouissement de notre ciboulette. Il y a les fraises qui ont bu tout ce qu’elles pouvaient et sont peut-être un chtouille gorgées d’eau, ce qui rend leur conservation plus aléatoire (mais le faisan les aime beaucoup, beaucoup)

Nos haricots qui viennent, ou pas et en pagaille. Bref, un joyeux bordel où nous perdons notre tête.

Et notre nouveau jeu, éliminer les stagiaires… même si pour le coup, nous ne faisons pas grand-chose. Ils sont fragiles, ces p’tites bêtes… Entre ceux qui suivent des formations de reconversion mais disparaissent avant de faire le stage et notre petit bonhomme, futur ingénieur, qui choisit le monde agricole pour son stage ouvrier mais qu’une semaine à visiter la terre a un peu cassé…

Nous espérons surtout que l’herbe nous attende sans décider d’embrasser le soleil parce qu’il nous faudrait un tout petit peu plus de temps. A quand les journées de 48h… ?!

Et n’oubliez pas notre porte ouverte vendredi 28 juin: visite des champs à 19h, auberge espagnole (chacun apporte et tout le monde partage un plat) à partir de 20h et musique avec les Railroad Stromp à 21h…

 

Merveilleuse semaine !

le panier du 13 juin 2019

mardi 11 juin 2019

Les carottes perdent leurs fanes, les courgettes sont assez nombreuses pour tous, les pommes de terre toujours absentes mais se rattraperont plus tard et les petits pois esquissent leurs premiers pas.

La salade ne grossit pas, les betteraves nombreuses, la tétragone envahissante.

Le fenouil est monté, le chou rave a tiré sa révérence pour cet été, les tomates grossissent.

Une fin de printemps, mais pas encore un début d’été. Le basilic n’est pas loin. Quelques concombres pèsent sur les tiges. Bref, nous tenons le bon bout de ce qui est agréable.

1 coulis

0.5 kilo de tétragone

1 kilo de carottes

0.7 kilo de courgettes

2 salades

0.5 kilo de petits pois

1 botte de betteraves

 

La gazette du 10 au 14 juin 2019

mardi 11 juin 2019

Cette semaine, nous avons eu de l’eau (beaucoup), du vent (beaucoup), du soleil (très peu) et l’envie de s’abriter dans les serres…

Les bonnes surprises étaient les petits pois et les haricots, ainsi que le nouveau carré de fraises où pour savoir quelles variétés reconduire, nous nous obligeons à goûter.

Notre deuxième tour de taille de tomates est fini. Et ces dernières ont un beau calibre sans la moindre trace d’oranger.

Carlos a levé les bras au ciel en voyant la bâche essayer d’emporter courges musquées et courgettes dans les nuages. Maintenant lestée d’une tonne de pierre, elle est bien arrimée… et le vent est tout triste d’avoir perdu sa compagne de jeu.

Nous avons remis quelques épaisseurs de vêtements et la météo ne nous donne pas envie de planter les melons qui attendent…

Donc malgré un calendrier affichant le mois de Juin, la nature semble avoir envie de rester sur un entredeux où le soleil n’est pas le grand gagnant… en espérant qu’il soit présent le 28 juin, pour notre porte ouverte…

 

Merveilleuse semaine !

Le panier du 06 juin 2019

mercredi 5 juin 2019

Et la courgette arrive, les radis font leur dernier tour de piste pour disparaître au profit de la tétragone…

Bien sûr, il reste les incontournables du printemps: chou rave, salade, persil, carotte…

Bref, un panier où la primeur domine encore en attendant de crouler sous les courgettes et en espérant les petits pois qui ne devraient pas tarder…

2 courgettes

1 chou pointu

1 botte de betteraves

0.5 kilo de tétragones

1 botte de carottes

1 chou rave

2 salades

1 botte de persil

La gazette du 03 au 07 juin 2019

mercredi 5 juin 2019

botte de bettes chez SARL Renard, producteur de légumes bio, ile de france 78Les orties ont de multiples vertus. Avouons-le, celle que nous connaissons le mieux dans les champs est celle de faciliter notre circulation sanguine à chaque fois que nos bras en croise une…

Pourtant, nous avons la sensation de passer notre temps à les enlever du bord de nos serres. Manifestement nous imaginons plus que nous désherbons. Bien sûr, il y a celles qui entourent la serre verre, presque cultivées par l’Ancêtre pour son purin et qui restent cantonnées à leur périmètre, même si leurs graines semblent voyager d’une serre à l’autre pour nous prendre en traitre au moment où nous plongeons nos mains innocentes dans la verdure légumesque…

Dans tous les cas, nos gants ne sont pas très loin et à chaque changement de plantation, nous essayons d’arracher à notre sol le plus de racines d’orties possible… et si nous avons une pensée attendrie pour Mme la Fée (une ancienne cliente de Maisons-Laffitte) pour qui manger des orties fraîches étaient un péché mignon, nous nous préférons hors de portée de leurs jolies feuilles…

Merveilleuse semaine