Archives pour janvier 2019

Nous voulons des coquelicots

mardi 29 janvier 2019

Retrouvons nous  tous les premiers vendredi du mois devant notre mairie(A Plaisir devant la gare) à 18h30  pour exiger l’interdiction de tous les pesticides.

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est
vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin,
dans le nectar des fleurs et dans l’estomac des abeilles, dans
le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des
oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les
cerises …Nous exigeons protection. Nous exigeons de nos
gouvernants l’interdiction de tous les pesticides en France.
Assez de discours, des actes. Signez l’appel sur
« nous voulons des coquelicots.org » :

https://nousvoulonsdescoquelicots.org/

Le panier du 31 janvier 2019

lundi 28 janvier 2019

Un panier avec un peu tout ce qu’on trouve dans les champs. Pas vraiment très glamour mais de petites quantités pour mélanger et y trouver du plaisir…

La neige avait quelque peu bousculé notre routine et modifié le panier… parce que nos petits doigts ne voulaient pas s’y brûler!

Donc le kale est cette semaine, tout brillant de cette jolie neige fondue!

0.7 kilo de pommes de terre fermes Allians

1 céleri rave

0.6 kilo de carottes

0.5 kilo d’oignons

0.4 kilo de betteraves

1 part de chou blanc

2 mini salades

0.2 kilo de chou kale

0.2 kilo de mâche

0.6 kilo de poireaux

La gazette du 28 au 1er février 2019

lundi 28 janvier 2019

pommier sous la neige chez Sarl Renard, maraîcher bio, 78Donc au final, ce n’est pas le froid, mais la neige qui nous a permis de rester bien au chaud… Celà nous ennuie, parce que nous sommes bousculés mais cette petite après-midi de liberté donnait au canapé un goût de vacances !

Mais maintenant que la routine a repris son cours, nous jetons un coup d’œil au calendrier des semis. Il est temps de repiquer chou rave, betterave et bette. Les fenouils n’ont pas encore daigné montrer le bout de leur nez et nous ne parlons même pas du persil !

Les premiers germes. Le début. Une ombre de sourire. Même si chaque année retrouve son quotidien, nous avons toujours une certaine joie à voir nos cultures faire leurs premiers pas… C’est toujours un peu la première fois. Toujours identique. Les mêmes gestes. Et l’envie de voir réussir. De les voir devenir grands et forts. Nos bébés nous réjouissent autant qu’ils nous agacent… et nous applaudissons à leurs premières feuilles !

Merveilleuse semaine !

Le panier du 24 janvier 2019

lundi 21 janvier 2019

Nous arrivons au moment critique où le choix se restreint. Alors vaut-il mieux peu varier et en mettre beaucoup? Ou mettre presque tout le choix et peu? Bonne question…

Les chicorées plaisent moyen mais leur amertume chasse vos petites pollutions corporelles (et avec une petite sauce moutarde et un oeuf dur, cela passe, enfin si vous avez casé les enfants chez leurs copains…)

Grand classique: carotte, poireau, pommes de terre. Mais le classique est une valeur sûre (et qui dure dans le temps!)

Parce que pour le moment, point de jeune pousse et le froid ne fait rien pour les stimuler!

1 kilo de pommes de terre fermes Allians

0.6 kilo de poireaux

1 kilo de carottes

0.5 kilo d’oignons

1 pain de sucre

1 légume surprise

0.2 kilo de choux kale

0.4 kilo de chicorée

0.3 kilo d’échalotes

la gazette du 21 au 25 janvier 2019

lundi 21 janvier 2019

pas sur sol givré chez SARL Renard, maraîcher bio, 78Un bon hiver est un hiver froid parce que cela élimine la vermine (et je crois en faire partie parce que, clairement, je ne suis pas de taille à combattre…) Alors, nous avons de la chance, le soleil accompagne le gel et nous empêche de faire ce que nous voulons (ha !ha !) C’est donc derrière notre fenêtre que nous admirons ce merveilleux soleil qui n’obtiendra qu’un joli dégel cet après-midi dans les serres (parce que la vermine est longue à tuer, la preuve, elle se cache derrière les fenêtres…)

A ce moment précis, nous pensons à l’Ancêtre qui devait être pieds nus dans la neige à récolter… bah, on sait pas… Donc, comme une veillée, nous demandons.

Et qu’apprenons-nous ? Qu’à l’époque, c’était aucune vente de janvier à mars… et qu’en hiver, mon arrière-arrière-grand-père vivait toute une semaine sur un cageot de persil vendu aux halles…

Donc au final, notre rêve de manger du chou tout l’hiver est la cause des températures douces… mais avouons qu’une petite hivernation ne serait pas de refus, surtout au moment de mettre les gants, le pull, le 2è pull, le manteau, l’imper, les bottes pour chatouiller les poireaux.

Heureusement, Super Carlos est là et qu’il emmène son acolyte Olivier pour les tâches ingrates… nous laissant les admirer derrière la vitre.

Donc au final, nous irons au marché nous geler les m***** enfin, pas s’il fait -15°C…

Merveilleuse semaine !

Le panier du 17 janvier 2019

lundi 14 janvier 2019

Toujours des légumes pour purifier votre petit corps (bon, aussi parce qu’il n’y a plus que du poireaux et des navets dans les champs… enfin, c’est exagéré mais nous sommes loin, très loin des petites courgettes et des tomates!)

Heureusement, la mâche est plus rapide que nous l’envisagions et permet de tailler dans le carré pour avoir de la verdure toute douce dans la bouche.

Et sinon, pensez à des échanges pour que chacun trouve son bonheur (mais si, il y a bien quelqu’un qui échangera les navets…)

1 demi chou vert

1 coulis

0.6 kilo de poireaux

0.8 kilo de navets

0.4 kilo d’oignons

0.2 kilo de mâche

0.3 kilo de radis noir

légume surprise

0.5 kilo de topinambours

La gazette du 14 au 18 janvier 2019

lundi 14 janvier 2019

 Reprendre ses habitudes. Voir notre monde dans la pénombre, découvrir les légumes par nos mains et abandonner quand ils ne se devinent plus. Trouver la mâche grandie. Trouver que les épinards se vendent plus vite qu’ils ne poussent. Voir les bettes faire le pont tellement elles sont flexibles. Constater que les choux raves sont presque tous cueillis (et que l’herbe a bien fini par geler même dans la serre). Attendre les graines pour semer les premiers fenouils de l’année. Devoir reprendre notre planning parce que cela recommence. Chercher la pointe de soleil et ne trouver qu’une immensité grise. Désespérer de ne plus avoir assez de nos salades (même si, chaque année, l’hiver met à mal nos feuilles tendres de batavia) et en replanter pour Mars. Mettre les bottes pour éviter la boue. Faire en sorte de garder la chaleur et la voir s’échapper. Nettoyer le carré de persil. Sortir la machine pour les poireaux et être assourdie le temps de les laver. Passer aux carottes de stockage et vous prévenir qu’elles seront de moins en moins sucrées. Compter ce qu’il nous reste en pommes de terre, envisager de les planter tôt pour faire la jointure. Commander plants de fraisiers, de poireaux et autres graines. Se tourner vers la lumière et penser que le début est un début. Un peu calme, un peu jouissif, totalement enthousiasment…

Merveilleuse semaine !

Le panier du 10 janvier 2019

lundi 7 janvier 2019

Une bonne et heureuse année à toutes, et tous!

Plein de légumes que vous aimez (ou pas…) Bref, un début d’année avec des poireaux pour éliminer tout ce vilain foie gras…

Et de la chicorée tant qu’elle est encore belle parce que nous nous souviendrons de l’an passé où, couverte, le voile avait frotté sur les feuilles et la neige avait brûlé ce qui ne l’était pas!

Dans tous les cas, savourez ces premières heures avec des légumes chauds au creux de la main…

1 kilo de pommes de terre tendres

0.8 kilo de carottes

08 kilo de poireaux

légume surprise

1 part de chou rouge

0.4 kilo de chicorée rouge

0.4 kilo d’échalotes

1 part de céleri rave

La gazette du 7 au 11 janvier 2019

lundi 7 janvier 2019

soir fin d'hiver Sarl Renard, maraîcher, 78Je ne sais pas vous… mais ici, la tonalité est donnée dès les premiers jours pour l’année à venir. Il y a un mot qui s’immisce et galope partout dans notre tête. Et cette année, le mot « exaltation » s’est introduit par un petit matin froid de fin 2018 et tourne depuis au milieu des champs… Alors il sera le point d’orgue pour nos projets, notre besoin de trouver un nouveau rythme et de casser quelques murs… Il y aura du travail (Carlos veut réussir des brocolis et j’ai l’intention de laisser traîner des graines d’endive…), des courses contre les heures (sombres ou éclatantes de soleil à entendre nos rires au fond des champs) et certainement de jolies réussites, mais des échecs prévisibles qui nous ferons rebondir et des étoiles à accrocher un peu partout.

Ce ne sera pas facile, mais certainement très drôle avec plein de vendredis où les nerfs exploseront pour nous. Il y aura les journées avec ses minutes limitées et les nôtres, un peu plus flexibles qui nous ferons parler avec la lune. Nous danserons de joie, de rage, sous la pluie, contre le temps, avec envie et il sera grisant de voir le sol respirer. Chaque souffle sera un tempo, une idée à suivre… ou pas. Beaucoup de sentiers et des cailloux blancs pour ne pas se perdre.

Et nous espérons que, malgré vos malheurs, vous saurez trouver beaucoup de joie dans cette année, qu’une petite chanson vous enivrera et vous mènera dans des endroits étonnants aussi bien en vous que partout dans le monde…

Merveilleuse année 2019 !