Recettes avec le panier du 28 janvier2021

1 février 2021

Céline a demandé à Aymeric et Maud de l’Auberge de la Garenne, de cuisiner notre panier de la semaine.

 

Les Carottes Glacées

Pour 700g de carottes : 75 cl d’eau, 200g de beurre, 2 bonnes pincées de sel et 100g de sucre.

Dans une casserole ou autre mettre les carottes épluchées en rondelles épaisses à cuire dans un mélange d’eau, beurre et sucre.

Le tout doit rester frémissant pendant 15-20 min couvert d’un papier sulfurisé.

Vous pouvez ensuite déguster vos carottes.

La Betterave rouge en douceur 

Éplucher et cuire les betteraves dans de l’eau bien salée.

Dans une casserole faire mousser (porter à ébullition) du miel, 4-5 cuillères à soupe puis y mettre les betteraves en morceaux.

Laisser cuire 5 à 7 min à feu moyen. Puis mixer le tout pour en faire une purée bien lisse.

Votre Purée est prête à être dégustée.

Les Navets à l’Apéritif

Bien laver les navets, les couper en rondelles assez fines et les mettre à tremper 10 min dans l’eau froide.

Bien les sécher dans un linge et les faire frire à la friteuse ou dans un bain d’huile.

A la sortie les saler ou mettre des épices au choix.

Vos chips de Navet sont prêtes.

La Salade de Chicorée aux oignons en beignets

Effeuiller la chicorée et  la mettre dans une assiette.

Préparer une pâte avec 2 œufs entiers, 150g de farine, 1 pincée de sel et 2 cuillères à soupe de lait.

Eplucher et couper les oignons en grosses rondelles et les tremper dans la préparation puis dans un bain d’huile bien chaud.

Préparer une vinaigrette avec huile d’olive, vinaigre balsamique, sel poivre.

Vous pouvez déguster vos beignets d’oignon accompagnés d’une salade de chicorée rouge.

Le tout peut ètre agrémenté de fromage ou autre.

Le Velouté de l’Hiver

Eplucher et couper les pommes de terre.

Couper et laver les poireaux.

Mettre les deux à cuire dans de l’eau bouillante bien salée.

Sortir le tout de l’eau une fois cuits et les faire revenir dans de la graisse de canard.

Pour 1 kg de légumes mettre 1 litre de crème liquide et faire chauffer à feu doux 5 à 7 min et mixer le tout.

Vous pouvez le servir seul ou avec des petits croûtons.

L’Embeurrée de Chou au lard

Emincer et laver le Chou.

Le cuire dans l’eau bouillante salée 5 min.

Bien égoutter le chou.

Le mettre dans une casserole avec au fond 250g de beurre et 500g de lard coupé en lamelles.

Faire cuire à feu doux 20 min.

Vous pouvez servir.

La gazette du 25 janvier au 28 janvier 2021

26 janvier 2021

Jaja, chien de la SARL Renard, maraîcher bio , Yvelines 78La petite formation sur la rotation des cultures, à défaut de nous donner une solution autre que réduire le nombre de tomates ou agrandir les serres, nous a donné quelques bases pour la température du sol minimum pour permettre la germination des graines. Donc, cette année, nous trichons un peu en mettant hors gel notre serre à plant pour gagner deux à trois semaines de germination. Après, il ne faudrait pas que février-mars soient trop froids… Nous voyons donc déjà pointer les navets au travers des mottes (terre à 6°C pour germer). Nous verrons si le fenouil gagne quelques jours en précocité.

Les oignons sont plantés en serre verre. La salade aussi. Les carottes de novembre qui avaient germé rapidement (dix jours avec le temps doux contre trois semaines habituellement) semblent faire une pause dans leur croissance. Mais nous avons fini le premier désherbage et commençons celui des épinards semés à l’automne dernier car nous espérons arriver à faire jusqu’à sept coupes. Certes, nous n’attendons pas que les feuilles soient très grandes pour deux raisons : le taux d’humidité en hiver propage assez rapidement les maladies cryptogamiques (et Laure et moi râlons quand nous passons plus de temps à enlever les feuilles jaunes qu’à mettre les jolies vertes en caisse !) et, soyons clairs, vous les aimez trop pour attendre… C’était aussi la semaine pour lancer le premier carré de persil. Nous savons qu’il montera vite mais celui en place montera encore plus vite. D’ailleurs, en coupant nos bottes, nous entendions les mulots courir de pied en pied, se cachant sous ses brins pour échapper à notre terrifiant Jaja qui aimerait être un chasseur émérite mais n’arrive qu’à poser son museau sur les trous de la bâche pour humer le délicieux parfum de ces rongeurs qui trouvent que grignoter les racines de persil est un bon passe-temps hivernal… Donc le nombre de persils diminue au cours de l’hiver pour satisfaire tout le monde. Nourrir chacun n’est pas ce que nous avions pour projet mais force est de constater que la permission n’est pas demandée. Nous nous contentons de tendre l’oreille au passage des petites pattes et de croire qu’il faut savoir perdre un peu pour faire un tout.

Profitez de votre semaine !

Le panier du 28 janvier 2021

24 janvier 2021

Toujours un panier d’hiver où nous jonglons avec les légumes disponibles pour éviter l’overdose.

Cette semaine, nous avons échangé des poireaux contre du chou vert pour changer un peu. Nous rappelons que les 3/4 de nos choux verts ont été mangés par les altises durant l’été (et que choux kale, fleurs, blancs et rouges l’ont été intégralement, réduisant la diversité de notre gamme habituelle mais c’est la nature)

Une surprise est en préparation : un partenariat avec le restaurant de notre village L’Auberge de la Garenne pour donner des idées de recettes avec le panier dans un premier temps. Nous espérons pouvoir vous mettre ça en ligne dès cette semaine pour rendre les navets plus sexys …

1 kg pommes de terre fermes

1 kg poireaux

0,7 kg carottes

0,3 kg betterave crue

2 navets

1 chou vert

1 kg oignons jaunes

0,4 kg chicorée

 

La gazette du 18 janvier au 21 janvier 2021

22 janvier 2021

pommier sous la neige, SARL Renard, maraîchage bio, YvelinesLe soleil, le froid, la pluie, la neige se sont donné rendez-vous dans nos champs. La beauté des éléments ne faisait pas oublier la dure réalité à nos mains. Et Carlos avait organisé un petit atelier épluchage de chicorée à même le champ, imperméable vert et gants fournis… Courageuse, mais pas téméraire, j’ai botté en touche, laissant ceux qui n’avaient pas le choix subir…

Cette semaine sera plus légère en préparation car nous sommes venus à bout des petites feuilles vertes bonnes à cueillir. Notre programme est désherbage de carottes (suite et fin), plantation d’oignons et de salades en serre verre. Semis de persil. Repiquage de crucifères variés. Et peut-être un peu de glandage caché dans un coin près d’un radiateur… encore que le thermomètre du bureau annonce seulement 13 petits degrés, ce qui n’est pas beaucoup quand on ne bouge pas !

Nous venons de passer commande pour des plants de patates douces. Donc méfiez-vous, l’été sera pourri. Quand je décide que, cette année, nous tenterons, la météo a décidé que non… Rappelez-vous 2012 et 2016… Mais personne ne pourra dire que nous ne tentons pas !

Et en attendant toutes ces merveilles, promesses de chaleur, prenez soin de vous et faites-vous plaisir !

Le panier du 21 janvier 2021

18 janvier 2021

 

Essayer de mettre de la diversité sans avoir de choux est un peu difficile. Les paniers d’hiver ne sont pas les plus sexys du monde. Mais quand on regarde l’année dernière… ben, c’était pareil. Et même en se grattant la tête, il n’y a pas grand chose de plus qu’on pourrait faire… donc c’est dans la cuisine que l’imagination devra être présente…

N’hésitez pas à partager vos brins de folies devant les fourneaux pour inspirer ceux qui ne voient qu’un poireau dans un poireau !

 

1 kg carottes

0,3 kg oignons rouges

1 kg pommes de terre fermes

1,2 kg poireau

1 part de céleri

0,5 kg topinambours

1 radis noir

1 pain de sucre

Le panier du 14 janvier 2021

12 janvier 2021

Ce matin, nous choisissions les légumes pour le panier… Carlos penchait pour le combo panais/chicorée/ topinambour. Je lui ai fait valoir que nous risquions de tous vous perdre (mais aucune illusion, le topinambour est programmé pour la semaine prochaine…).

Bref, tout ça pour dire qu’il n’est pas évident d’avoir un panier sexy à cette époque. Car si j’aime beaucoup la purée avec le panais (et beaucoup de crème!), j’en vois beaucoup se décomposer à la vision de ce légume !

Donc beaucoup de poireaux pour vos soupes (et de petits croutons à l’ail) ou fondus avec de la crème (cela fonctionne aussi très bien cuit dans du lait pour ceux qui ne veulent pas de matière grasse !) pour contrer les températures hivernales !

1 kg pommes de terre tendres

1,2 kg poireau

0,8 kg carottes

0,6 kg panais

0,4 kg chicorée

1 coulis

0,4 kg échalote

1 part de courge

La gazette du 11 janvier au 14 janvier 2021

12 janvier 2021

graine de potiron chez SARL Renard, producteur de légumes bio, 78Il n’a pas fait chaud. Il n’y a pas eu que du soleil. D’ailleurs mardi était plutôt mal engagé : plus de batterie le matin pour partir à Rungis, du grésil pour cueillir les choux de Bruxelles… mais tout le monde était content de nous (enfin nos légumes) retrouver et c’est avec une sensation de rentrée des classes que nous avons continué la semaine. Ranger les graines, vérifier ce qui reste à arriver (histoire de ne pas se rendre compte au moment de semer que nous les attendons encore !). Préparer la semaine suivante où Carlos a prévu un atelier chicorée (il y a deux stagiaires) et ne pas oublier que, même si elle n’est pas nombreuse, l’herbe pousse tout de même entre les bébés carottes.

Nos serres ont un petit air de désolation entre la tétragone (enfin !) gelée et l’absence de volume (eh oui, que des légumes à ras le sol !). Heureusement les alstroemères ont encore quelques fleurs, éclairant notre œil.

Notre impression de commencer aussi à changer notre quotidien en attaquant les choux de Bruxelles (même sous le grésil !) et en cueillant beaucoup moins d’épinards (car oui, ils poussent beaucoup moins vite que vous ne les mangez !). Pour les premiers, ce sera d’autant plus la fête de les retrouver dans notre combinaison imperméable verte qu’ils sont si peu nombreux qu’encore une cueille et nous attendrons un peu que les bébés poussent !

Une mission d’importance aussi m’attend : mettre sous tableur les rotations des serres des cinq dernières années. Pas dur, pas embêtant (car au chaud derrière l’ordi) mais le schéma final ne sera pas à la hauteur de la théorie. Oui, il nous faut au choix plus de serres (trop de tomates à cultiver !), cultiver moins de tomates (perso, j’en aurai toujours dans mon assiette), travailler moins et cultiver moins (qui ne veut plus nous voir ?).

 

Et pour ceux que je n’ai pas encore eu le plaisir de croiser, n’oubliez pas de profiter de chaque moment de cette année pour qu’elle soit merveilleuse !

Le panier du 7 janvier 2021

5 janvier 2021

J’ai toujours détesté souhaiter les vœux étant enfant car, franchement, que pouvions-nous souhaiter à part le meilleur (enfin, pour certains, j’aurais bien choisi d’autres vœux…). Mais j’ai grandi et, si je ne suis pas certaine que cette année soit la meilleure de notre vie, j’espère pour chacun sa dose de douceur et de beauté pour les 361 jours qui nous restent de 2021. Que chacun trouve de la joie dans cette année qui risque la redondance… et surtout le retour du plaisir « autorisé » ! Que chaque jour soit une merveille (et, si vous n’aimez pas les légumes du panier, fermez la lumière !)

Belle année 2021 !

 

0,7 kg poireau

1 kg pommes de terre fermes

0,3 kg radis noir

0,8 kg carottes

1 kg oignons

2 navets

1 pain de sucre

1 part de courge

0,2 kg mâche

La gazette du 04 janvier au 07 janvier 2021

5 janvier 2021

coucher de soleil chez SARL Renard, producteur de légumes bio, 78Trois petits mots à vous souhaiter pour cette année :

PROFITER – VIVRE – SAVOURER

Glissez-les dans/sous votre peau. Respirez-les. Faites-les vôtres. Cette année ne sera pas forcément plus facile. Mais n’oublions pas le plaisir, essentiel à nos vies. Nous vous souhaitons d’inventer de nouveaux chemins, ils seront importants pour ce que nous voudrons dessiner demain. Nous espérons que chacun trouve du sens à ses pas. Qu’après une année tumultueuse en événements et émotions, la résilience sera notre meilleure alliée pour apprécier cette nouvelle année.

De notre côté, nous reprenons le chemin des légumes. Cette semaine sera consacrée à la remise en route. Du poireau pour épurer votre corps des fêtes. De la salade pour être en accord avec les résolutions de début d’année. Et tous les autres pour faire le plein de vitamines. Le froid s’est invité une nuit et a achevé la tétragone mais elle n’était qu’en sursis. L’hiver n’est pas encore vigoureux et peut-être ne le sera-t-il plus vraiment dans les années à venir, mais la buée sort de nos bouches à nos premiers pas dans le champ et les doigts nous piquent si nous restons trop longtemps dehors… Doucement, nous reprenons nos habitudes et entamons notre chemin en 2021.

Le panier du 17 décembre 2020

14 décembre 2020

Allez, nous clôturons 2020 … et, pour cette dernière, il y a beaucoup de pommes de terre (pour accompagner la dinde), un coulis pour accompagner les pâtes un soir de fatigue, du topinambour pour vous rappeler pourquoi vous continuez les paniers …

Bref, un équilibre entre stockage, facilité (pour nous car nous nous sentons un peu faibles à l’intérieur de nous-mêmes) et saisonnalité.

En attendant, nous vous souhaitons de belles fêtes qui, à défaut d’être une effusion d’embrassades, pourront être le moment de prendre soin de vous !

 

1 persil

0,5 kg fenouil

2 kg pommes de terre fermes

0,5 kg topinambours

1 coulis

0,8 kg poireau

1 part de courge

0,3 kg chicorée