Le panier du 26 janvier 2023

21 janvier 2023

 

Après une semaine sous le signe du mauvais temps (même pour la saison), un panier soupe. A l’oignon. Aux poireaux. Aux carottes (vous avez remarqué comme nous cherchons à vous rendre aimable cette année). A la tomate, si vous utilisez le coulis comme tel … Et, pourquoi pas, une soupe au chou rouge …!

 

1 kg carottes

1 kg pommes de terre fermes

1 kg oignons jaunes

1 kg poireaux

1 radis noir

1 panais

1 coulis de tomates

1 part de chou rouge

La gazette du 23 au 27 janvier 2023

21 janvier 2023

semis fenouil bio, chez SARL Renard, maraîcher, 78

Semaine 4: prendre le meilleur …

La semaine passée nous a fait un condensé de ce que nous aimons le moins dehors : vent, neige, froid, pluie et on recommence … Heureusement, il est possible d’arracher les choux de Bruxelles de leur pied et de se précipiter en intérieur pour les pimper. La chicorée a profité d’une accalmie (voire d’un rayon) pour nous mettre à genoux. J’ai laissé Carlos aux poireaux (d’ailleurs, je ne sais pas quand il les a arrachés, je n’ai rien vu !) et j’ai pris nos bébés betteraves pour les mettre dans leur lit de terreau. Et puis aussi les choux. Et puis les fenouils. Et puis … jusqu’à la fin de la semaine, histoire d’étirer les plaisirs. Entre deux bébés, il y avait un peu de persil, l’idée qu’il faudrait un petit passage de binette entre les rangs d’épinards, le retour de la taupe dans nos semis de carottes. Et occupation bonus : prévoir les rotations des serres … Déjà que, sur le papier, cela ne rentre pas, alors en vrai … Une serre de plus et je trouve qu’il n’y a pas assez de place. Alors, tout a fini par entrer. Après, est-ce que nos légumes vont vouloir se plier à nos désirs … ? Je soupçonne une adolescence difficile chez les Cucurbitacées. Ils vont geindre : trop froid, les autres leur piquent la place, pas assez grand, trop derrière eux mais pas assez disponibles pour eux. Mais profitons de l’instant. Pour le moment, nous chatouillons leurs paquets et savons qu’ils nous feront à leur tour de beaux enfants … à croquer.

Et très belle semaine !

Le panier du 19 janvier 2023

16 janvier 2023

 

La diversité se réduisant, les légumes de garde prennent toutes la place dans le panier.

 

 

1 kg carottes

1 kg poireaux

0,8 kg navets

0,5 kg topinambours

0,5 kg oignons

0,4 kg pain de sucre

1 filet pommes de terre fermes Ditta

1/2 chou vert

La gazette du 16 au 20 janvier 2023

16 janvier 2023

poireau chez SARL Renard, maraîcher bio, 78

Semaine 3 : quand le temps ne motive pas …

Aujourd’hui, je regarde par la fenêtre et je me dis que peut-être vous n’aurez ni choux de Bruxelles, ni chicorée … Le temps est vraiment trop vilain pour s’aventurer dehors.

Vous me direz : c’est l’jeu, ma pauv’ Lucette !

Ben moi, je dis qu’il est nul, ce jeu … Alors, en attendant l’éclaircie, nous nous cachons (encore que Carlos-le-Fourbe doit être prêt à arracher du poireau parce qu’ici, le lundi, c’est poireau). Il y a les heures où nous restons au bureau (notre seule pièce chauffée), puis les heures où nous traînons en serre et les pires, quand le ciel n’est pas coopératif, celles où nous coupons les quantités pour un passage rapide en extérieur.

Préparer le printemps devient presque un métier fictif quand le vent tape au carreau de la serre, volant la vedette aux notes de pluies qui s’écrasent sur le verre. Nos journées se raccourcissent et c’est de mon canapé que je profite du déchainement naturel.

Les salades sont à planter en serre. Il y a les premiers semis aussi. Nous tentons les radis. Un peu tôt mais, si la luminosité n’y est pas, les températures plus douces qu’il y a 6 ans grappilleront éventuellement quelques précocités puisque vos envies le sont. Nous jouons et peut-être gagnerons-nous …

Fenouil, chou rave, persil, bette, navet, betterave sont semés. Ensemble et, pourtant, aucun n’a le même rythme. Le printemps les bousculera gentiment jusqu’à nos assiettes. Nous assurons l’intendance …

Mais pas tout de suite, la Nature n’est pas assez raisonnable pour nous ce matin …

Et encore très belle année 2023 !

Le panier du 12 janvier 2023

7 janvier 2023

Pas de mystère. Nous sommes en hiver et il faudra attendre pour les tomates … Donc la farandole de choux et autres légumes pas sexys est en marche. Ils comptent sur votre imagination pour se faire aimer en toute circonstance (et, si vous êtes sympas et les avez trouvés irrésistibles dans une recette, passez-la à votre voisin …).

 

1 kg pommes de terre tendres

1 kg carottes

1 kg poireaux

0,7 kg patates douces

0,5 kg échalotes

1 part de chou blanc

1 céleri

1 betterave

1 herbe

La gazette du 09 au 13 janvier 2023

7 janvier 2023

SARL Renard, maraîchage bio, 78

Semaine 2 : bon… bah… en théorie, cela se passe toujours mieux…

Pour la détente, nous repasserons … Déjà parce qu’Olivier a la grippe depuis mardi. Donc autant dire qu’il y avait du boulot ! Je proposais gentiment mon aide à Carlos (et j’imaginais un truc pépère …) que nous voilà partis en mission poireau. Dix caisses en ferraille du poids d’un âne mort à tirer. Un tracteur qui manque de s’enfoncer tellement le terrain est gorgé d’eau (oui, c’est bien nos mains nues qui ont sorti les poireaux du sol). Une machine vieillissante (parce qu’elle était déjà là pendant mon adolescence et, maintenant, c’est mes filles qui sont ados …) pour mal les laver, mal les éplucher et c’était moi le maillon faible pour les mettre en caisse. Et je ne parle pas de ce nouveau parfum, eau de poireau, qui vous suit la journée suivante.

Ensuite parce qu’entre la météo défaitiste et le ciel plus jovial que prévu il est difficile de prévoir. Alors quand j’ai voulu prendre le tracteur jeudi matin pour aller aux choux mais que Laure l’avait déjà chargé pour la mâche (en serre) et que son argument était : la météo ne prévoit aucune goutte d’eau aujourd’hui, je l’ai écoutée. Et c’est ainsi que vous ressemblez à un chien mouillé à 17h parce qu’il a forcément plu …

Le bon côté des choses, c’est qu’on a tellement manqué à tout le monde que, eh bien … nous avons été dépouillés. Donc, cette semaine, ce sera à nouveau une recharge maximale des stocks pour la suite …

Et encore très belle année 2023 !

Le panier du 05 janvier 2023

3 janvier 2023

 

Un nouveau chapitre. Un peu le même. Complètement différent. De la joie et du bonheur pour chacun et que la fête commence …

 

 

1 kg pommes de terre tendres

1 kg carottes

1 kg patates douces

1 kg poireaux

0,8 kg panais

0,5 kg oignons rouges

1 coulis

1 radis noir

La gazette du 02 au 06 janvier 2023

3 janvier 2023

semis, SARL Renard producteur de légumes bio, 78

Semaine 01 : semer 2023 …

Comme pour la Belle au Bois Dormant, nous réveillons nos champs. Et entamons doucement 2023 …

Que nous vous souhaitons douce et agréable. Une petite année tranquille avec de petits bonheurs en cascade. Le plaisir de profiter de l’instant. De faire ce que vous retardez à l’infini. De prendre du temps pour vous.

Ici, la détente sera notre ligne de conduite pour 2023. Savourer nos cultures et regarder les papillons éclore. Le besoin de ralentir (malgré une nouvelle serre) et de flâner en cours de route.

Il y aura plein de jolies surprises en chemin. Peut-être de moins bonnes et nous nous adapterons.

Cette semaine sera consacrée à la récolte, avec juste un semis de betterave. Nous constaterons si la vague de froid a laissé son empreinte sur nos légumes, les marquant au fer. Nous ne savions pas en fermant la porte si les choux fleurs donneraient une suite ou si le froid les aurait tous cuits.

Entre inventaire et cueillette, nous retrouvons notre routine hebdomadaire…

 

Et très belle année 2023 !

Le panier du 15 décembre 2022

12 décembre 2022

 

Dernière semaine 2022 … alors profitez des fêtes et des personnes que vous aimez !

On se retrouve l’année prochaine pour une orgie de choux…

 

 

1,2 kg pommes de terre fermes Ditta

1 kg carottes

1 kg navets

1 kg oignons

1 kg patates douces

0,8 kg poireaux

1/2 chou vert

1 fenouil

La gazette du 12 au 16 décembre 2022

12 décembre 2022

Semaine 50: la dernière de 2022…

La quille est au bout de la semaine. Nous fermerons les portes et prendrons l’horizon pour 15 jours. Sans regret, nous fermerons 2022. Nous ne penserons pas encore à 2023. Nous savourerons ce hors du temps, suspension fragile de nos équilibres où plus personne ne pensera à un légume à protéger.

Mais, avant, il y aura les compteurs à relever et à cacher. Il faudra préparer l’inventaire pour la reprise. Biner les derniers rangs d’épinards (ou pas).

Ou peut-être juste profiter de cette dernière semaine au ralenti, où la nuit nous accueille le matin et nous cueille le soir. Juste ranger et rêver. Procrastiner des heures car rien ne s’effondrera. Les serres sont vidées. Les feuilles ne poussent plus. Le froid s’installe gentiment, nous engourdissant. Une fin d’année tranquille où la tête est déjà un peu en vacances …

Et belle semaine à tous !