Archives pour février 2020

Le panier du 13 février 2020

mercredi 12 février 2020

Résolument hivernal, c’est le moment, pour ceux qui ne sont pas partis courir après la neige, de faire des potées.

Il semblerait que l’allongement des journées se voit sur nos feuilles vertes et si cela continue ainsi, apportera de la diversification aux paniers d’ici peu.

En attendant, le vent donne encore des envies de pot au feu, non?

1.5 kilo de pommes de terre tendres Cephora

1 kilo de poireaux

1 kilo de carottes

1 chou vert

0.5 kilo d’oignons

1 betterave

1 panais

0.2 kilo de mâche

La gazette du 10 au 14 février 2020

mercredi 12 février 2020

Préparer notre semaine, signifie regarder la météo. Un coup d’œil le samedi pour prévoir les grands axes. Un coup d’œil le lundi pour constater que cela a changé. Parfois en mieux. Parfois en pire. La semaine dernière offrait deux jours où notre couleuvre intérieure ressurgissait. Deux jours, où nous avons profité de cette superbe lumière. La suite fut assez agréable, d’autant plus que de l’eau était annoncée et n’est pas vraiment venue. Les nuages noirs de samedi nous ont même motivé à biner la rhubarbe… Donc nous avons oscillé entre bain de lumière et petits travaux en serre pour prendre de la chaleur. Le désherbage des carottes avance bien mieux que les autres années et nos bettes semblent avoir été enthousiasmées par le soleil. Bref, le vert repart et même si nous savons la saison morte presque derrière nous, c’est avec plaisir que nous surveillons nos petites feuilles. Donc bette et persil cette semaine, salades semaine prochaine et les épinards quand ils le voudront bien…

Et pour ceux qui se le demande : nous n’avons pas encore fait le tour des serres pour voir si le vent s’était amusé à rallonger notre liste de choses à faire…

Merveilleuse semaine !

Le panier du 6 février 2020

lundi 3 février 2020

Nous avons eu un peu peur par le léger froid et attendions un peu pour constater si les choux fleurs avaient survécu ou pas… comme le panier est peu varié (et encore pendant un moment, comme chaque année!) nous vous laissons tous nos choux fleurs, il est donc possible que ceux de fin de semaine ait un changement… après tout, ils ne nous disent pas s’il en manquera ou pas et pas facile d’estimer quand ils sont bien au chaud dans leurs feuilles…

Pour les grands paniers, il y aura des bettes, mais là aussi, pas facile d’estimer si oui ou non, elles seront assez nombreuses. Nous essayons de changer des pommes de terre/poireaux/carottes, mais pas évident dans notre région (oui, je suis sur Instagram quelques comptes d’autres maraîchers et je suis verte de jalousie quand je vois ce qu’il est possible d’avoir du côté de Grasse…)

Dans tous les cas, nous faisons de notre mieux et peut-être qu’à force de monter des serres, la verdure sera plus présente dans les paniers hivernaux…

Pour info (et je le répèterai jusqu’à la dernière minute: porte ouverte samedi 30 Mai toute la journée!)

1 kilo de pommes de terre tendres Cephora

1 céleri

1 chou fleur

1 coulis de tomate

1 kilo d’oignons

0.7 kilo de poireaux

0.7 kilo de bettes ou 0.2 kilo de mâches

La gazette du 3 au 7 février 2020

lundi 3 février 2020

Jaja en pleine action chez SARL Renard, producteur de légumes bio 78Alors le début d’année est censé être un moment de calme et de repos, où finir plus tôt n’est pas un problème. Où finaliser le bilan occupe le temps. Où prendre RDV chez le dentiste permet (presque) de s’évader…

Mais cette année, ce n’est pas que nous n’avons pas le temps, puisque nous planifions, organisons, prévoyons… Julie est partie en fin d’année parce qu’elle déménageait et pour pallier, un p’tit jeune s’était présenté. Sauf que nous n’avions pas envisagé que nous en serions à 5 jours d’absence (enfin… 4.5 pour être précis) en 4 semaines de travail… Bon, première semaine nickel. Puis nous avons commencé avec 2 jours pour une gastro. Pourquoi pas… Encore 1 journée, à la fin de la 3è semaine  pour la même cause… bon, il cumule… Problèmes personnels le mercredi matin, 5h20, en sms la 4è semaine. Je devais le sentir parce que Laure ne m’a pas vraiment réveillé quand elle m’a appris que j’avais 20min pour me préparer à venir avec elle au marché. Il n’a pas développé, mais clairement, les personnes qui nous plantent les jours de marché nous agacent… Et vendredi, 14h15, un appel de sa mère pour me dire qu’ils ont un décès dans la famille… comment vous dire… ? La compassion n’est pas une qualité chez moi. Je sais ce que perdre un être cher fait, mais voilà… le taux de crédibilité du P’tit étant à zéro depuis mercredi 5h20 du matin, il semblerait qu’à ma réaction, la maman ait compris que 1) je n’étais pas certaine du décès (et j’en suis navrée pour leur peine) et 2)ben… qu’à la fin du CDD, nous ne prolongerons pas l’expérience…

Je sais, c’est partout ainsi. Je sais, notre quota d’amabilité pourrait être plus élevé. Je sais, l’adaptation est une qualité.

Bref, nous nous adaptons, modifions notre façon de faire, finissons un peu plus tard, râlons beaucoup (il y a eu beaucoup de vendredi cette semaine chez nous !!!!) et bouclons en nous disant que, finalement, nous nous en sortons très bien…

Mais par pitié, une petite année simple où nos cerveaux s’amusent à envisager toutes les possibilités d’en profiter serait notre graal…

Merveilleuse semaine !