Archives pour novembre 2010

Coquilles Saint-Jacques

mardi 30 novembre 2010

Chers gourmets,

Un panier même bio, ça fait pas tout d’un bon repas !

Nous vous proposons de commander des coquilles Saint-Jacques au prix de 5 euros le kilo (5 à 7 coquilles au kilo)

Si vous êtes intéressés par cette commande groupée, inscrivez-vous lors de la distribution le 9 décembre au plus tard.

Voici quelques informations données par le marin pêcheur qui viendra nous livrer :

«   Bonjour,

Je suis marin pêcheur à Saint-Malo. Nous allons début décembre débuter la pêche de la coquille Saint-Jacques. la zone de pêche est un gisement qui s’inscrit dans le développement durable et la protection de la ressource. La saison dure trois mois, contingentée en nombre de bateaux, horaires de pêche et quantités prélevées, et chaque année nous entretenons le gisement avec des apports de juvéniles (opération PROCOQ Saint-Malo). Les intermédiaires sont loin d’être dans l’esprit du commerce équitable, c’est pourquoi je cherche à développer des ventes en direct dans votre région pour le mois de décembre. Il y a entre 5 et 7 coquilles au kg. Pour les personnes qui ne savent pas décortiquer une coquille Saint-Jacques, je vais réaliser sur Youtube une vidéo expliquant le procédé. Dans le cas où votre AMAP conduirait une commande, il m’est possible de venir livrer un soir de distribution de paniers, entre le 10 et le 23 décembre. Sincères salutations. Yohann Avice »

Le panier du 2 décembre 2010

lundi 29 novembre 2010

1 kg de pommes de terre rouges

0.5kg  de topinambours

1 salade

3 oignons

2 poireaux

1 légume surprise

1 chou vert

1kg de carottes

2 morceaux de radis noirs

1 coulis de tomates

La gazette du 29 novembre au 3 décembre 2010

lundi 29 novembre 2010

Premiers jours de neige et là, ça va être triste pour nous. C’est le moment de sortir vos mouchoir. On adore la neige… sur une carte postale ou alors s’il était possible qu’elle tombe partout où elle ne nous embêterait pas. Donc en prévision de cette semaine réjouissante pour nous au niveau météo, on a pris les devants. Tout est couvert : poireaux, pain de sucre, choux (eh oui, la neige les brûle alors maintenant qu’on les a réussis, on ne va quand même pas les laisser brûler !), chicorée.

Donc en principe, on aura juste froid aux mains en préparant vos paniers.

Tout de même, il faut dire que l’on ne va pas passer la semaine les mains enfouies dans la neige, cela va nous ralentir, certes, mais on va tout faire pour se trouver des boulots sympa au chaud (pour certains, chaud voudra dire 5 à 6°C au dessus des températures extérieures) ou alors de petits travaux de force, histoire de faire monter la chaleur corporelle (je pense à ses histoires de serre parce qu’il faut en démonter une à nous pour la déplacer pour mettre les autres, et puis, histoire de ne pas faire mourir de chaud tout le monde dessous cet été, quelques aménagements sont à envisager), sans compter qu’on aimerait bien faire une petite basse cour (histoire d’amuser mes filles et aussi les personnes qui viendront aux portes ouvertes) donc encore un peu de travail où les muscles vont se réchauffer.

A part tous ces aspects extérieurs négatifs, tout va bien   . On est à l’heure pour pleins de choses, d’ailleurs on a même eu le temps de ressemer les épinards qu’une petite souris mutine avait grignotés (en fait, elle a fait toutes les caisses, une à une, soit 10 000 petites graines de bonheur rien que pour elle. Comme vous le constatez, on s’éclate. Vivement le printemps !

Bonne semaine.

Le panier du 25 novembre 2010

lundi 22 novembre 2010

« A la sainte Catherine, tout arbre prend racine. »

1kg de pommes de terre Agata

1 betterave

2 poireaux

3 oignons

4 salades

2 navets

1 part de chou blanc

1.2kg de carottes

1 légume surprise

1 part de potiron

La gazette du 22 au 26 novembre 2010

lundi 22 novembre 2010

Alors normalement, on creusait autour de la serre il y a 10 jours, on l’arrachait au sol la semaine dernière et elle était toute belle dans notre champ cette semaine.

Ca, c’était nos prévisions.

La réalité est autre. En fait, elle est encore toute belle dans le champ de son ancien propriétaire. Enfin, ce n’est pas très grave. Cela va occuper tout le monde pendant un moment.

Il paraîtrait même (je n’ai pas encore eu l’occasion de vérifier) qu’ils ont rangé la cabane à bâches, ce qui est un grand indicateur de progrès quand on sait, qu’ici, poser, c’est ranger. On frise le génie.

Encore deux ans et on aura même le temps de tondre les allées dans les champs…

Et au niveau du boulot, et bien, les radis pour début Mars sont bien levés, les petits épinards aussi. Le souci, c’est que pour ces derniers, une petite souris les a trouvé très à son goût et il n’a pas l’air dans rester beaucoup dans les cubes…

J’ai ouï dire que certains étaient assez septiques quand à la cornette (la salade des 2 dernières semaines dans les paniers). Vous noterez que nous n’avons pas encore mis nos 9400 pieds de bonheur dans vos paniers (je parle bien de la pain de sucre), mais ce n’est pas pour cela que nous n’avons pas de petites feintes… Pour les nouveaux, je suis navrée mais il se trouve que 9 salades sur 10 qui poussent entre octobre et fin février est un dérivé de chicorée donc amère. Parfois, on lui donne un joli nom, mais elle n’en reste pas moins une chicorée… oui, oui, nous aussi dans ces cas là, on rêve d’un hiver à 15°C où la batavia serait magnifique.

Allez, fini la rêverie, parce qu’à priori, cette semaine, on ne va pas trop aimer le temps.

Bonne semaine.

Le panier du 18 novembre 2010

lundi 15 novembre 2010

1kg pomme de terre  Coquine

1 céleri rave

2 poireaux

1 radis noir

2 salades

1 potimarron

1.2kg carottes

4 oignons

La gazette du 15 au 19 novembre 2010

lundi 15 novembre 2010

Quoi de mieux pour se mettre en forme que de commencer la semaine par un petit démontage de serre ?

Encore une chance, il n’a plus l’air de vouloir pleuvoir…

Alors imaginez quatre hommes et un petit poussin (notre apprenti) munis de pelles et d’un tracteur pour extraire de la boue des arceaux. Carlos et son papounet ont déjà passé samedi dernier à enlever la terre des bâches, qui s’est révélée être d’une épaisseur plus grande que prévue. Que de muscle en perspective ! Je sens que tout cela va être très agréable à regarder l’été prochain… Que voulez vous, il faut bien trouver des avantages à rester à Saint Rémy Plage l’été !

Pour le reste de la semaine, on hésite sur le programme… Il y a bien du persil à planter, les épinards ont été semés, ainsi que de la mâche. Tout est rentré, hormis les dahlias. Mais ce qui occupe nos petites têtes en ce moment, c’est comment frier le génie au niveau de l’organisation… et là, c’est pas gagné parce que vous verriez la façon dont on range les bâches en attendant l’année suivante.

Et puis, il ne nous restera plus qu’à préparer les AMAP, tout en se disant que Noël n’est pas si loin, donc nos vacances non plus…

Bonne semaine.

Pascal nous propose de découvrir:

vendredi 12 novembre 2010

Severn, la voix de nos enfants

‎2 heures – Documentaire‎

En 1992, lors du Sommet de la Terre, de Rio, Severn Cullis-Suzuki, âgée de 12 ans, interpelle les dirigeants du monde entier sur la situation humanitaire et écologique de la Terre. En 2009, elle a 29 ans et attend son premier enfant… Ce nouveau documentaire de Jean-Paul Jaud après  « Nos enfants nous accuseront » prend le parti de mettre en lumière des actions positives menées aux quatre coins de la planète et nous confronte à une question universelle et fondamentale :

Quel monde laisserons-nous aux générations futures ?

http://www.severn-lefilm.com/

Qu’en pensez-vous ?

Panier du mercredi 10 novembre 2010

dimanche 7 novembre 2010

1 kg de pommes de terre Agatha

1 chou vert

1 légume surprise

2 poireaux

0.7kg de carottes

1 part de potiron

1 part de chou rouge

2 navets

2 oignons

1 salade

La gazette du 8 au 12 novembre 2010

dimanche 7 novembre 2010

De gros navets, de gros poireaux, de gros oignons, de gros céleris raves… mais de petites salades. On ne peut pas tout doper, il n’en reste pas assez pour le bout du champ. Ceci est une boutade (certes pas drôle) mais à force que tout le monde reste interdit devant la taille des légumes. Eh oui, cette année, l’hiver sera XXL (mais toujours pas pour la salade)!

Nos légumes aiment bien se serrer les uns contre les autres, alors soit il y a eu une mauvaise levée de graines, soit on a un peu surestimé la distance à laisser entre chaque graine. Bien que pour le poireau et le chou, ce ne soit pas une histoire de graine…

Suite des arrachages de saison : après une dure bataille contre la machine à arracher les carottes, nous avons vaincus (enfin, ceux qui rampaient en dessous), et les carottes sont presque rentrées (plus que 3 petits rangs de 200m contre déjà 24 d’arracher), on ne sait pas où on va trouver la place (eh oui, quand c’est gros, c’est gros et les frigos n’ont pas le bon goût de suivre le mouvement) mais mon père a le sourire (et d’après mes source, il n’aurait même pas appuyé sur l’accélérateur pendant l’arrachage…). Les radis noirs sont près des pommes dans un frigo tout humide, histoire de ne pas friper, quand à ne pas creuser, on s’en souciera plus tard.

Quant à moi, j’ai enfin fini de mettre en pot le printemps (crocus et jacinthes) et je ne vais pas tarder à inventorier mes graines pour l’année prochaine. Nous avons enfin planté les choux pointus, avec un vague essai de brocoli, même si je n’ai guère d’espoir puisque les 400 pieds plantés en juin ont donné très exactement environ 15kg en 6 semaines, la moitié étant partie sur les marchés et l’autre moitié dans l’estomac des courageux cueilleurs de haricots et de choux de Bruxelles qui ont eu la chance de venir juste après la cueille, donc peu d’espoir parce que normalement, si mes brocolis avaient été gentils et obéissants, j’aurai eu 400kg au minimum… mais les autres les réussissent mieux que nous, bou, bou, bou…

Bonne semaine.