Archives pour septembre 2012

Le panier du 13 septembre 2012

lundi 10 septembre 2012

 

Voici le panier prévu par Céline:

 

 

 

0.5kg de pommes de terre Anoé

 

 

0.6kg d’oignons rouges

 

 

1kg de  tomates

 

 

1kg de haricots à écosser

 

 

1 botte de bettes

 

 

0.4kg de poireaux

 

 

2 salades

 

 

 

Merci aux peseurs, il y aura du travail !

La gazette du 10 au 14 septembre 2012

lundi 10 septembre 2012

J’étais médisante quant à la réalité de la récolte de pommes de terre. La panne ne s’est pas produite lundi à 9h15, mais mercredi à 9h20… Vous pouvez même demander aux cueilleurs qui sont passés à côté : une tension extrême tenaillait mon père muni de sa clé… avec Vitor en train de ramper sous le tapis pour le démonter…

Mais après quelques heures à trois, ils ont vaincu et sont tous remontés sur le destrier aux alentours de 18h…

L’avantage est qu’ayant un tiers de rendement en moins, le retard ne sera pas impossible à rattraper. L’inconvénient, avec un tiers de rendement en moins, j’espère qu’il y en aura assez pour boucler l’année… Encore, nous ne sommes pas à plaindre. Les plus malchanceux ne récoltent que des patates pourries (le mildiou a été plus méchant à certains endroits) et d’autres seulement 1/3 de d’habitude (soit encore moins que nous…)

Et tant qu’on est aux mauvaises nouvelles, ben, pour les pommes… ce n’est pas terrible. Nos 3 principales variétés (Jonagored, Pinova et Pilot) sont… par terre et pas parce qu’on a secoué les pommiers ! Entre les fleurs qui ne se sont pas fécondées, le soleil d’Août qui les a précuites et la sécheresse qui « retire » la sève des arbres, elles ont beaucoup de mal.

Mais les choux sont toujours beaux et les poireaux grossissent. Les 3 petits degrés de vendredi matin n’encouragent pas nos légumes d’été à venir. Moralité, nous sommes à jour sur les tomates, les courgettes peinent, alors qu’elles sont encore plus de 1500 dans le champ et les potimarrons grossissent (enfin ceux qui se sont formés dernièrement…), alors on espère encore un petit mois sans gelée. Rien qu’un petit.

L’herbe disparait peu à peu (avantage de la sécheresse, l’inconvénient est qu’elle nous fait des légumes plus durs si on décide de dormir au lieu d’arroser…), mais avec les graines de celle qui reste, il y aura de quoi nous occuper l’année prochaine.

Mais tout ceci est secondaire, parce que cette semaine (et mon père espère pour la dernière cette année), notre petit cœur ne battra que pour les pommes de terre, parce qu’il en reste quand même un peu

Bonne semaine

Le panier du 6 septembre 2012

dimanche 2 septembre 2012

1kg de pommes de terre  Anoé (fermes)

0.3kg de haricots

1 botte de radis roses à feuilles jaunes (pas parce que le radis est vieux, mais parce qu’on s’est trompé, au lieu du voile anti-insectes, on a mis du voile de forçage, donc les feuilles ont pris un coup de chaud quand on l’a enlevé)

½ chou

2kg de  tomates

1 botte de navets blancs

2 salades

La gazette du 3 au 7 septembre 2012

dimanche 2 septembre 2012

L’expression tabou a été lâchée : « ramassage de pommes de terre ».

Donc lundi 8h tapante, une armée (somme toute, assez raisonnable puisque composée de 6 hommes) se tiendra devant la machine bichonnée par mon père tout le week-end.

J’exagère, parce qu’il aurait plus tendance à dormir à côté de ses pommes de terre quand elles menacent d’attraper le mildiou que de nettoyer sa machine.

Et 9h15, première panne. Premiers coups de pied, aussi. 9h30, premiers noms d’oiseaux. 9h45, un sherpa sous la machine avec une clé et le visage noir de graisse avec un Grand Chef hurlant à côté, pendant que notre armée de 5 hommes filent aux haricots (ou ailleurs…). 12h, appel au mécano. 12h30, désespoir dans les yeux de mon père. 15h20, arrivée du mécano (forcément, tout le monde ose tomber en panne en même temps que notre machine infernale). 17h, retour de nos hommes sur la machine.

Bref, 15 jours de tension intense, où notre grand guerrier sera sur le chemin de la guerre. Et comme il vaincra (quitte à les arracher lui-même avec ses dents…), il s’octroie 10 jours de vacances à partir du 22 septembre.

Moralité, après avoir hurlé, accéléré, patiné, terrorisé, ce sont toujours les mêmes qui resteront… après avoir fait un stage gratuit dans les commandos (parce que s’il ne pleut pas, il y aura de la motte, donc il faudra arroser, donc ils ramperont dans la boue parce qu’autrement, cela gâcherait le plaisir de mon père… forcément !)

Et moi, je suis bien contente de ne pas m’approcher de cette machine. Moi, je serais tranquillement à couper vos choux, à faire vos bottes de navets. Bref à vous martyriser à distance.

Comme quoi, le gène du sadisme doit être dans la famille… Et n’oubliez pas, cueillette mercredi à 9h30 ou alors samedi à 15h, histoire de prolonger le plaisir.

Bonne semaine

AMAP champignons, c’est reparti !

samedi 1 septembre 2012

 

Le mois de septembre approche et je vous propose de renouveler l’expérience « AMAP champignons » avec Angel Moioli, champignonniste à Montesson. Pour ce nouvel engagement, il y aura 10 paniers livrés de septembre à juin, chacun ayant une valeur de 10 euros et contenant un assortiment de champignons de Paris blonds ou bruns, des pleurotes et des shiitakes selon la production. Tous les adhérents de l’association Plaisir des Saveurs peuvent s’engager même s’ils n’ont pas de paniers de légumes. Les personnes désirant un panier sont priées de se faire connaître.

Voici un lien pour plus de renseignements :

http://www.ile-de-france.chambagri.fr/index.php?page=agriculteur_moioli&id=96

Toutes vos recettes sont toujours les bienvenues pour être publiées sur le blog

http://www.amap-plaisir.org/category/recettes-amapiennes/

A bientôt

Gisèle