Le panier du 8 août 2019

6 août 2019

Une grande partie des AMAPiens sont en vacances, ce qui donne des paniers un peu plus fournis que d’habitude.

Donc des tomates en quantité raisonnable (elles sont revenues!) et début des aubergines, même si les pieds ne sont pas très beaux…

Toujours des haricots, et une salade pour la fraîcheur…

Les pommes de terre, c’est pour faire oublier le sevrage et nous espérons que l’arrosage sera suffisant pour en avoir plein cet hiver…

  • 2 aubergines
  • 1 kg de courgettes
  • 2 kg de tomates
  • 600 g de haricots verts
  • 1 salade
  • 1 kg de pommes de terre
  • 1 côte de bette

La gazette du 5 au 9 août 2019

6 août 2019

melon, première depuis 2012 chez SARL Renard, producteur de légumes bio, Yvelines 78

Les tomates se savaient sous pression et ont tout donné. Bref, nous avons la bonne quantité pour les coulis, sans en avoir d’avance. Même si le fait de voir la 3e saison prendre de l’avance sur Septembre nous laisse penser à une baisse de régime quand tout le monde rentrera… mais n’anticipons pas !

Nous attaquons notre 2e tour de désherbage. Reste moins d’une journée dans notre dentelle de choux, et les céleris nous font le chant des sirènes. Les haricots se décident, même si les fortes chaleurs leur ont laissé des fils. Et les guêpes ont élu domicile dans le carré de fraises, se gavant de sucre et trouvant nos barquettes plus accessibles que les fruits cachés sous le feuillage… donc une petite bagarre pour les éloigner de notre butin.

Et des melons qui semblent être de bonne humeur et bien vouloir nous accorder de beaux fruits. Nos premières pastèques pourraient être mûres dans 15 jours. Ou peut-être plus tard… nous verrons bien !

Merveilleuse semaine !

le panier du 1er aout 2019

30 juillet 2019

Après une semaine de fournaise, les tomates ont arrêté de mûrir et c’est donc en raclant les fonds de tiroir qu’on a bouclé l’amap du vendredi. Cette semaine, c’est rationnement des quantités, histoire de les laisser reprendre leur rythme. A priori, les haricots n’ont pas souffert de la chaleur (ou bien est-ce l’intensité des arrosages?)

Naturellement, les courgettes sont toujours au taquet, les concombres un peu timides et pas très vigoureux. Mais l’aubergine, encore absente, devrait arriver la semaine prochaine si les fruits tiennent leurs promesses.

En tout cas, nous espérons que vous n’avez pas fondu avec la chaleur…

0.6 kilo de tomates

1,5 kilo de courgettes

0.7 kilo de pommes de terre

0.8 kilo de haricots verts

1 herbe

1 concombre

0.4 kilo de tétragone

La gazette de Céline du 29/07 au 2/8 2019

30 juillet 2019

chou avant binage, SARL Renard, producteur de légumes bio, 78En principe, les tomates donnent à plein à cette époque. C’est le moment où nous aimerions un ralentissement. Mais cette année… ben, nous courons après les tomates. Pas un seul kilo d’avance. Nous sommes à flux tendu. Nous savons que cette semaine, moins chaude, permettra de relancer la machine. C’est juste que la première partie des coulis est prévue pour lundi prochain et qu’il nous en faudrait d’avance… ce qui n’est absolument pas le cas actuellement…

La bonne nouvelle est le temps dégagé pour cueillir les haricots qui se décident enfin après avoir joué les timides. Mais surtout, une baisse des températures (encore que Nelson, Congolais, a enfin pu enlever son pull) qui nous fait apprécier le travail en serre. Il y a aussi les aubergines qui se refont une santé. Les coccinelles ont adoré grignoter le milliard de pucerons qui se baladaient sous les feuilles. Bon, il en reste un peu, certainement pour leur goûter… dans tous les cas, les aubergines commencent à donner plus d’un fruit par pied, ce qui est bon signe. Les poivrons sont un peu moins d’attaque.

En revanche, les altises ont trouvé les choux et leur ont fait un sort. Idem pour les radis noir : nous avons eu le temps de voir apparaitre deux feuilles et de voir tout disparaître avant le coucher du soleil. D’où notre investissement dans un voile anti-insecte pour les navets à venir…

Au final, nous n’avons pas fondu sous la chaleur. Il y a des choses négatives comme le ralentissement des rendements et l’obligation d’arroser au maximum pour ne pas laisser griller, mais les beaux jours ont de positif qu’il est bien agréable de travailler sous un ciel bleu où l’horizon est inatteignable…

Merveilleuse semaine !

Le panier du 25 juillet 2019

22 juillet 2019

Nous sommes sur un créneau estival, même si les tomates sont à flux tendu pour le moment. La chaleur ralentit leur mûrissement, ce qui est plutôt une bonne chose dans le sens où Carlos perd beaucoup de temps à arroser de l’aube à la nuit noire.

Et les aubergines, poivrons risquent d’être les grands absents de cet été. Même si les coccinelles et autres dévoreurs de pucerons ont envahi les plants, les pucerons restent extrêmement présents et font couler les fleurs pour la fructification.

Mais réjouissez-vous, les courgettes ont l’air d’aimer la vie et sont, comme chaque année, généreuses. Enfin surtout celles de plein champ, parce que les pucerons les avaient appréciées un peu trop en serre…

1.2 kilo de tomates

1.5 kilo de courgettes

1 kilo de pommes de terre

1 salade

1 herbe

1 botte d’oignons

0.6 kilo de tétragone

La gazette de Céline du 22/07 au 26/07/2019

22 juillet 2019

arc en ciel sous arrosage chez SARL Renard, maraîcher bio, yvelines 78Les choux sont finis de désherber, alors nous nous précipitons dans les poireaux qui sont maintenant finis, mais les carottes semblent bien vertes d’herbe au loin… bref, à peine fini dans un coin, qu’un d’autre prend le relais. Et pour occuper nos matinées, les tomates réclament notre attention en nous étouffant de chaleur. Et les haricots se décident à être plus nombreux, mais pas nous. Et il y a l’eau à mettre en place partout, tout le temps. Tous ont soif, et nos jambes sont trop courtes. Vite, vite, le temps file et nous courons après.

Sans parler du petit jeu que les garçons se sont offerts : au moment de planter les pommes de terre, ils n’ont pas vu que deux variétés totalement différentes (parce que cela aurait été trop facile autrement…) étaient dans les mêmes sacs… donc au final, l’Anaîs (chair tendre et ronde) se retrouve mélangée à l’Anoé (chair ferme et allongée). L’avantage est qu’ils les reconnaissent très bien, l’inconvénient est que c’est plus long à récolter… à croire qu’ils voulaient mettre un peu de fun dans leur vie…

 

Merveilleuse semaine !

Fête de l’Amap 4 juillet 2019

8 juillet 2019

Vous avez répondu présents pour notre fête de l’été 2019.Comme chaque année Jean nous a accueillis chez lui merci…..

Barbecue, légumes, petits plats préparés par vous toutes les conditions étaient remplies pour une fête réussie.

Robert au barbecue, Marc et Patrick à la préparation et à la musique et tous les présents  ont contribué au succès de la soirée.

Des rocks endiablés ont terminé la soirée.

Vivement la prochaine fiesta.

 

le panier du 11 juillet 2019

8 juillet 2019

Enfin des tomates! Et pour tout le monde. Nous les aurons attendues, mais elles ont mûri en quantité pour une fois, et elles sont belles (bon, nous sommes assez fiers des plants cette année…)

Mais il est vrai que le panier n’est pas très varié… nous espérons que les tomates vous feront tout oublier…

1 botte de carottes

1 kg de courgettes

0.5 kilo de tétragone

1 kilo de tomates

1 kilo de fèves

1 botte de bettes

La gazette du 08 au 12 juillet 2019

8 juillet 2019

main de l'Ancêtre chez SARL Renard, maraîcher bio

Nos haricots ont eu  leurs 3 premières saisons dans l’herbe. Mais vraiment dans l’herbe. Le genre où vous ne distinguez plus la culture qui se cache au milieu… alors qu’en principe, il n’y a que la première à désherber manuellement. Parce que, oui, les haricots n’aiment pas le froid, donc nous leur mettons une petite couverture douillette et la vilaine herbe en profite aussi. Là, les épisodes pluvieux ont donné l’avantage aux adventices.

Donc nous nous grattions la tête en reculant très vite doucement pour nous trouver un p’tit boulot sympa ailleurs.

Mais Carlos a dit : « Même pas peur ! », s’est jeté dedans et en 2 coups de cuillère vous a tout désherbé…

Bon, nous l’avons tout de même aidé sur le dernier rang…

Et en parlant d’aide, l’Ancêtre a repris du service dans les bottes de carotte. Nous savons à quel point cela vous fait fantasmer de voir un homme de 96 ans travailler encore… En revanche, nous savons à quel point vous trouvez ses bottes de carottes trop petites… parce qu’il arrive un moment où, avouons-le, nous ne sommes plus tout à fait à la page… mais si vous trouvez ça si beau, nous voulons bien vous le prêter pour qu’il vous explique tout ce que vous ne faites pas bien…

Naturellement, notre semaine a eu bien d’autres petits plaisirs : finir les petits pois, regarder les quelques prunes grossir et leur murmurer que bientôt, elles connaitront le confort de nos estomacs, cueillir beaucoup de tomates, désherber les céleris raves pieds nus, attaquer la cueillette des haricots dehors, bronzer, toucher du bout de pieds nus le lit de pourpier qui s’invite dans la serre ronde, avoir une caisse grise d’aubergines, écraser les pucerons à plein gant sous les feuilles des mêmes aubergines… et ce n’est que le début !

 

Merveilleuse semaine !

La panier du 04 juillet 2019

2 juillet 2019

Certainement les derniers petits pois, puisque la chaleur a eu raison de beaucoup de pieds. Des courgettes (encore) mais moins, peut-être aussi à cause des vilains pucerons qui adorent tous nos légumes cette année (oui, la pellicule collante sur certaines courgettes est LE signe de la présence d’envahisseur!), des petits oignons blancs parce que maintenant que vous savez quoi faire des fanes, vous les attendez (tout comme la tétragone où vous mangez les tiges maintenant que vous savez qu’elles sont tendres, hein?!), de toutes, toutes petites salades ou une herbe… et nouveauté, des fèves, que certains n’aiment pas, mais je vous laisse convaincre votre voisin de panier qu’il a besoin de plein de fèves plutôt que de courgettes… parce qu’il n’a peut-être pas fini celles de la semaine dernière… non?

1 botte de carottes

1kilo de courgettes

0.8 kilo de fèves

1 kilo de petits pois

1 herbe ou 2 petites salades

1 botte d’oignons