Le panier du 23 novembre 2017

20 novembre 2017

Pas vraiment de mystère, ni de révolution… de la potée, de la soupe à l’oignon, des gratins de courge, du fun avec le céleri rave (parce qu’il y en avait que certains qui l’avaient goûté cette saison…) et du radis noir pour nettoyer le foie du chocolat ingurgité en constatant que les haricots ne poussaient pas l’hiver chez nous… oui, nous aussi, nous sommes tristes d’abandonner tomates, courgettes et haricots…

 

 

1 part de courge

0.5 kilo de fenouil

1 céleri rave

1 kilo d’ oignons

½ chou vert

1 kilo de pommes de terre tendres

0.8 kilo de poireaux

0.3 kilo de radis noir

 

La gazette du 20 au 26 novembre 2017

20 novembre 2017

brouillard nov chez sarl renard, légumes bio, yvelines« Je suis une saison où le ciel vagabonde » sont les quelques paroles qui ont accompagné mes pas en me rendant à l’Institut (le bureau pour les initiés, parce qu’avant c’était l’Institut Technique de la Pomme de Terre…). Doucement, nous entrons dans un lundi de fin de saison. Tout doucement, nous apprécions la décroissance. Certes, il y a Super Carlos qui monte notre dernière serre pour nos futures Précieuses. Certes il reste encore beaucoup d’épinard à désherber et les vivaces apprécieraient une petite beauté. Les dahlias attendent d’être mis au chaud et quelques bulbes traînent encore dans leurs filets. Nous pourrons toujours nettoyer la serre à plants, rentrer des navets, finir d’arracher les carottes, trier les potimarrons qui s’abîment plus vite que nous les vendons. Et si vraiment,  nous nous ennuyons, il y a des étagères à ranger, des bords de serre à bêcher, des fourches à réparer…

Mais ce matin, nous traînons un peu. Il n’y a pas de café, juste les histoires du week-end, les projets des prochaines vacances, des inventaires de graines à faire pour que germe 2018. Nos gros pulls nous rappellent notre couette. Les nuages sont bas et n’attendent que l’après-midi pour nous pousser hors du champ. Nous essayons de voir si 2017 est si extraordinaire que ce que nous pensons et s’il sera exagéré de se faire la belle un peu plus longtemps à Noël, ou si nous pensons à vos petits corps qui seront en manque de verdure après toutes ces fêtes…

Et finalement, le travail quotidien reprend ses droits. Il n’est plus temps de rêver, les poireaux ont besoin de nos mains pour sortir de terre…

Merveilleuse semaine !

Le panier du 16 novembre 2017

13 novembre 2017

Du poireaux pour la petite soupe qui accompagnera livre, couverture et feu de cheminée… De la betterave pour vous inciter à la déguiser en gâteau… si, si, cela se fait, mais vous me raconterez surtout!
L’ère du navet commence. Ah! Ah!
Et toujours la carotte pour rendre aimable… parce que forcément, après le navet…

1 part de courge
0.5 kilo de fenouil
1 kilo de pommes de terre tendres
1 kilo de poireaux
0.8 kilo de betteraves
0.8 kilo de navets
0.8 kilo de carottes
2 petites salades

La gazette du 13 au 17 novembre

13 novembre 2017

 

lever de soleil chez SARL Renard, maraîcher bio, 78Et il y a eu -4°C une petite nuit. Les courgettes qui restaient nous ont dit adieu. Les dernières tomates ont émis leur avis de décès et nous avons attaqué la chicorée rouge… L’été a pris la porte. Nous avons fait l’inventaire de nos écharpes, trouvé que l’eau pour laver nos légumes était bien froide et glissé des semelles en laine de mouton au fond de nos bottes.

Mais le soleil a joué avec nous. Dès 16h, il se fait bas sur les arbres, laissant son éclat s’accrocher à nos mains, parant les épinards de dorure. Un petit moment suspendu où le travail n’existe plus.

Cette semaine, nous avançons la roue du temps : mise en pot des crocus pour Février, plantation de choux pour Avril, semis de carottes pour Mai…

Nous gardons le soleil pour nous réchauffer et mettons en place la suite pour rêver. La boue s’accroche à nos chaussures pour nous rappeler que nous ne sommes que des enfants devenus trop vieux… parce que comme me demandaient mes filles hier: « Dis, maman, c’était quoi tes rêves quand tu étais petite ? »

Merveilleuse semaine !

Livraison de veau du 21 décembre 2017

6 novembre 2017

Pour Noel une livraison de veau est prévue.

Il faut s’inscrire et mettre les chèques dans l’enveloppe à la distribution.

Livraison de noix du 7 décembre 2017

6 novembre 2017

De délicieuses noix du Vercors vous seront proposées le 7 décembre en même temps que les paniers.

Vous pourrez également prendre de l’huile de noix.

Penser à apporter un sac.

Le panier du 9 novembre 2017

6 novembre 2017

Céline  nous dit:

« Pas de grand changement par rapport à la semaine dernière. C’est certain, dernières tomates. Et pour les grands paniers, comme nous rentrons les céleris, nous en profitons pour en garnir les paniers. Bien sûr,  la priorité est de finir les courges avant Noël, laissant poireaux et oignons de côté pour le moment…
Amusez vous bien à rendre les choux joyeux! »

1 part de courge
0.5 kilo de fenouil
½ chou vert
1 kilo  de carottes
1 kilo de tomates
1 céleri rave
1 kilo  de pommes de terre tendres
1 herbe

La gazette de Céline du 6 au 10 novembre 2017

6 novembre 2017

pas givré chez SARL Renard, maraîcher bio, 78Quand nous mettons un petit pied dehors, l’air pique les mains, le ciel est encore endormi et les légumes ont souvent une couche de givre. Il n’est plus question de cueillir une fleur, mais de savoir par où commencer. Un peu partout a priori… Les céleris doivent être au chaud avant le 11 Novembre, les choux blancs et rouges ne supportent pas moins de -5°C et la partie des radis noirs qui dépassent du sol supportent mal les gelées. Sans oublier les carottes qui sont déjà en grande partie rentrées. Et cette année, la Nature se montre généreuse (sauf pour les fruits et la conservation des courges !). Mais cela nous change de l’année dernière !

L’herbe commencent à disparaître, les heures creuses apparaissent et l’année prochaine se profile. Des idées en rentrant tous nos légumes. Des ajustements pour désherber moins. Des fous rires sur la façon de dresser nos légumes à sauter dans les caisses. Les changements de vie de chacun qui influenceront le paysage. De nouvelles rencontres pour élargir l’horizon. Des personnalités différentes pour nous pousser. De la curiosité, des envies de facilité et la vie qui nous rattrapera. Il y aura toujours les légumes pour nous unir, les points de vue différents pour nous fâcher et les difficultés pour nous rapprocher. Parfois l’envie de s’évader, d’entendre le bruit que cela fait de tout laisser tomber ou celle de voir l’océan nous cueillera au matin. Nous voudrons jeter nos légumes dans nos valises ou bien voir ceux qui ont le soleil collé à leur peau.

Et puis, nous toucherons notre terre, respirerons nos bébés, penserons qu’un ailleurs serait doux, laisserons nos mains arracher une herbe, étreindrons le travail, nous laisserons envahir, posséder (?). Ce doux poison nous prendra en traitre, victimes consentantes pour recommencer un pas de plus.

Merveilleuse semaine !

Le panier du 2 novembre 2017

1 novembre 2017

Un peu le même que la semaine dernière, avec du choux en plus! Cela tombe bien, il fait froid! Parfait pour les potées!

Et si vous voulez changer pour la courge et la mettre au dessert, n’hésitez pas: 300g de courge épluchée, 100g de beurre fondu, 175g de sucre, 200g de farine, 1 pincée de sel et 1 sachet de levure, 3 œufs, 2 c à c de cannelle, un peu de gingembre râpé et 100g de noix. Four à 190°C. On cuit la courge à la poêle avec du beurre, la cannelle, le gingembre et un peu d’eau pendant 15min à feux moyen/doux. On mélange beurre fondu, sucre et œufs. On rajoute farine, sel et levure. On met la courge et les noix. On glisse le tout au four pendant 45min…

Bon appétit!
de la part de Céline

1 part de courge

0.5kg de fenouils

½ chou vert

1kg de tomates

0.5kg de navets

0.8kg de poireaux

1 herbe aromatique

0.2kg de mâche

La gazette du 30 octobre au 3 novembre 2017

1 novembre 2017

Semaine 44: le vent de la liberté souffle… du moins, nous y croyons!

soir fin d’hiver Sarl Renard, maraîcher, 78Mine de rien, Novembre arrive en se trémoussant plein de lumière et… quelques gelées ! Nous nous demandions si l’année finirait par finir, eh bien oui ! Encore quelques pas et nous nous faisons la quille. Encore quelques milliers de caisses de carottes à remplir, des centaines de kilos de choux blancs et rouges, tels des boules de Noël géantes, à rentrer. Une dizaine de milliers de céleris raves à décoiffer avant de les mettre au chaud. Des mètres et des mètres de radis noirs à sortir de terre et à ce moment, le vide… ou presque.

Nous avons le sourire accroché au soleil. Nous prenons le temps de le perdre. Nous regardons de loin tout ce qui est et qui ne sera pas aujourd’hui, demain peut-être… Ralentir est un luxe, et le corps le prend. Parce que cette année est dense (bah, parce qu’elle est loin d’être finie et peut nous réserver quelques surprises…), enthousiasmante, désespérante, à bout de bras et de limite, le temps file entre nos doigts alors que le travail s’y accroche et nous galopons… entraînant Olivier et Clément avec nous cette année. Peut-être la pire ? Peut-être la mieux ? Peut-être un tournant ? Peut-être une idée… qui fera son chemin et prendra vie pour nous pousser dans la boue, pour une nouvelle aventure au milieu des cultures !

Merveilleuse semaine !