Le panier du 14 janvier 2021

12 janvier 2021

Ce matin, nous choisissions les légumes pour le panier… Carlos penchait pour le combo panais/chicorée/ topinambour. Je lui ai fait valoir que nous risquions de tous vous perdre (mais aucune illusion, le topinambour est programmé pour la semaine prochaine…).

Bref, tout ça pour dire qu’il n’est pas évident d’avoir un panier sexy à cette époque. Car si j’aime beaucoup la purée avec le panais (et beaucoup de crème!), j’en vois beaucoup se décomposer à la vision de ce légume !

Donc beaucoup de poireaux pour vos soupes (et de petits croutons à l’ail) ou fondus avec de la crème (cela fonctionne aussi très bien cuit dans du lait pour ceux qui ne veulent pas de matière grasse !) pour contrer les températures hivernales !

1 kg pommes de terre tendres

1,2 kg poireau

0,8 kg carottes

0,6 kg panais

0,4 kg chicorée

1 coulis

0,4 kg échalote

1 part de courge

La gazette du 11 janvier au 14 janvier 2021

12 janvier 2021

graine de potiron chez SARL Renard, producteur de légumes bio, 78Il n’a pas fait chaud. Il n’y a pas eu que du soleil. D’ailleurs mardi était plutôt mal engagé : plus de batterie le matin pour partir à Rungis, du grésil pour cueillir les choux de Bruxelles… mais tout le monde était content de nous (enfin nos légumes) retrouver et c’est avec une sensation de rentrée des classes que nous avons continué la semaine. Ranger les graines, vérifier ce qui reste à arriver (histoire de ne pas se rendre compte au moment de semer que nous les attendons encore !). Préparer la semaine suivante où Carlos a prévu un atelier chicorée (il y a deux stagiaires) et ne pas oublier que, même si elle n’est pas nombreuse, l’herbe pousse tout de même entre les bébés carottes.

Nos serres ont un petit air de désolation entre la tétragone (enfin !) gelée et l’absence de volume (eh oui, que des légumes à ras le sol !). Heureusement les alstroemères ont encore quelques fleurs, éclairant notre œil.

Notre impression de commencer aussi à changer notre quotidien en attaquant les choux de Bruxelles (même sous le grésil !) et en cueillant beaucoup moins d’épinards (car oui, ils poussent beaucoup moins vite que vous ne les mangez !). Pour les premiers, ce sera d’autant plus la fête de les retrouver dans notre combinaison imperméable verte qu’ils sont si peu nombreux qu’encore une cueille et nous attendrons un peu que les bébés poussent !

Une mission d’importance aussi m’attend : mettre sous tableur les rotations des serres des cinq dernières années. Pas dur, pas embêtant (car au chaud derrière l’ordi) mais le schéma final ne sera pas à la hauteur de la théorie. Oui, il nous faut au choix plus de serres (trop de tomates à cultiver !), cultiver moins de tomates (perso, j’en aurai toujours dans mon assiette), travailler moins et cultiver moins (qui ne veut plus nous voir ?).

 

Et pour ceux que je n’ai pas encore eu le plaisir de croiser, n’oubliez pas de profiter de chaque moment de cette année pour qu’elle soit merveilleuse !

Le panier du 7 janvier 2021

5 janvier 2021

J’ai toujours détesté souhaiter les vœux étant enfant car, franchement, que pouvions-nous souhaiter à part le meilleur (enfin, pour certains, j’aurais bien choisi d’autres vœux…). Mais j’ai grandi et, si je ne suis pas certaine que cette année soit la meilleure de notre vie, j’espère pour chacun sa dose de douceur et de beauté pour les 361 jours qui nous restent de 2021. Que chacun trouve de la joie dans cette année qui risque la redondance… et surtout le retour du plaisir « autorisé » ! Que chaque jour soit une merveille (et, si vous n’aimez pas les légumes du panier, fermez la lumière !)

Belle année 2021 !

 

0,7 kg poireau

1 kg pommes de terre fermes

0,3 kg radis noir

0,8 kg carottes

1 kg oignons

2 navets

1 pain de sucre

1 part de courge

0,2 kg mâche

La gazette du 04 janvier au 07 janvier 2021

5 janvier 2021

coucher de soleil chez SARL Renard, producteur de légumes bio, 78Trois petits mots à vous souhaiter pour cette année :

PROFITER – VIVRE – SAVOURER

Glissez-les dans/sous votre peau. Respirez-les. Faites-les vôtres. Cette année ne sera pas forcément plus facile. Mais n’oublions pas le plaisir, essentiel à nos vies. Nous vous souhaitons d’inventer de nouveaux chemins, ils seront importants pour ce que nous voudrons dessiner demain. Nous espérons que chacun trouve du sens à ses pas. Qu’après une année tumultueuse en événements et émotions, la résilience sera notre meilleure alliée pour apprécier cette nouvelle année.

De notre côté, nous reprenons le chemin des légumes. Cette semaine sera consacrée à la remise en route. Du poireau pour épurer votre corps des fêtes. De la salade pour être en accord avec les résolutions de début d’année. Et tous les autres pour faire le plein de vitamines. Le froid s’est invité une nuit et a achevé la tétragone mais elle n’était qu’en sursis. L’hiver n’est pas encore vigoureux et peut-être ne le sera-t-il plus vraiment dans les années à venir, mais la buée sort de nos bouches à nos premiers pas dans le champ et les doigts nous piquent si nous restons trop longtemps dehors… Doucement, nous reprenons nos habitudes et entamons notre chemin en 2021.

Le panier du 17 décembre 2020

14 décembre 2020

Allez, nous clôturons 2020 … et, pour cette dernière, il y a beaucoup de pommes de terre (pour accompagner la dinde), un coulis pour accompagner les pâtes un soir de fatigue, du topinambour pour vous rappeler pourquoi vous continuez les paniers …

Bref, un équilibre entre stockage, facilité (pour nous car nous nous sentons un peu faibles à l’intérieur de nous-mêmes) et saisonnalité.

En attendant, nous vous souhaitons de belles fêtes qui, à défaut d’être une effusion d’embrassades, pourront être le moment de prendre soin de vous !

 

1 persil

0,5 kg fenouil

2 kg pommes de terre fermes

0,5 kg topinambours

1 coulis

0,8 kg poireau

1 part de courge

0,3 kg chicorée

La gazette du 14 décembre au 17 décembre 2020

14 décembre 2020

Dernières heures avant de fermer la porte pour 15 jours.

C’est le moment de regarder derrière nous.

Une année où nous avons plutôt bien réussi à échelonner les cultures. Il reste quelques ajustements (et encore une serre à monter, Carlos l’a enfin admis) pour faire prolonger fenouil, épinards, oignons blancs, petits pois et melons. Nous ne réussirons peut-être pas du premier coup. Nous aurons peut-être un été 2021 pourri car nous envisageons sérieusement de mettre des patates douces dans nos terres. Mais, cette année nous a donné l’envie de plus de fruits, de plus de temps de cultures … et de lever aussi un peu le pied pour mieux suivre nos bébés.

2020 nous aura appris que nous pouvons changer notre organisation sans problème, que notre équipe est absolument géniale et qu’une année facile dans les champs quand tout s’agite autour de nous est vraiment agréable.

C’est tout de même avec joie que nous regardons les minutes s’égrener.

Il y a eu l’absence d’eau (et nous remercions notre position géographique qui nous permet d’arroser) et les températures douces qui ont prolongé la saison de nos épinards, bettes, salades, persil et mâche (nous avons regardé 2019 pour comparer, et ben … heureusement que nous avions notre grand jardin qu’est Rungis pour compléter nos champs sur ces légumes !). Le confinement a mis à mal notre stock de carottes, notre énergie et les vacances de Carlos (surtout que nous avons perdu sa spatule pour le décoller du champ). Nos tomates ont été présentes pendant 6 mois. Et si les altises ont grignoté tous nos choux blancs et rouges, nous avons sauvé 350 choux fleurs sur 1200 et les choux verts ont réussi à pommer.

Bref, ce fut une année instructive. Sur nos capacités d’adaptation. Sur la résistance des légumes à la sécheresse. Sur notre absence d’envie de gérer l’émotionnel des gens. Sur notre envie de nous diversifier.

Et surtout, merci à vous tous qui mangez nos légumes.

En espérant que votre fin d’année soit merveilleuse …

Le panier du 10 décembre 2020

7 décembre 2020

 

Plus que deux paniers avant nos vacances. Sans surprise, ils sont de saison et laissent place à votre imagination pour cuisiner. D’ailleurs, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos recettes pour que tous en profitent !

Même si ce n’est pas la dernière, nous espérons que vous avez appréciez cette année de légumes …

 

1 poivron

1 kg poireau

1 kg pommes de terre fermes

1 part de courge

0,3 kg betteraves

1/2 céleri rave

1 kg carottes

0,5 kg échalotes

1 persil

La gazette du 07 décembre au 10 décembre 2020

7 décembre 2020

fin d'année SARL Renard, cultivateur de légumes bio, 78Nous n’avons pas encore décoré le haut de nos étagères mais nous avons entamé notre calendrier de l’Avent. Nous avons regardé le ciel gris, profité des rayons de soleil, couru sous la pluie pour choper nos imperméables. Une fuite se balade sur notre réseau d’irrigation et Carlos se gratte la tête : aucune place imbibée d’eau. Certainement qu’elle s’écoule dans les drains. Alors, dans l’immédiat, nous coupons la pompe et laissons ce problème de côté. Nous arrêtons Maisons-Laffitte une semaine plus tôt parce que nous sommes fatigués. Nous comptons les dodos et les caisses d’épinards qui nous restent à faire avant de tirer le rideau pour 2020. Les listes d’inventaire sont crachées par l’imprimante. Nous égrenons nos petites réussites, peaufinons notre planning, avons des désirs de remplir un peu plus nos serres pour des printemps aux légumes diversifiés. Les heures filent et notre tête suit la courbe du jour en s’évadant dès la nuit tombée.

Le bilan de cette année se forme avec beaucoup de positif pour nos cultures. L’impression de trouver une routine rassurante pour mener nos légumes au meilleur d’eux-mêmes. Reste plus qu’à accorder nos désirs d’évasion avec eux …

Merveilleuse semaine …

Le panier du 03 décembre 2020

30 novembre 2020

Pas encore la dernière mais seulement deux après ce panier et nous finissons 2020.

Toujours de la courge. Et de la pain de sucre qui, nous vous le rappelons, est une chicorée, donc amère, et cela ressemble à de l’endive quand on la cuit (mais l’endive d’avant, celle qui avait du goût et ne poussait pas dans l’eau !).

Un peu de pommes de terre tendres pour les soupes (ou les frites) et le reste pour faire du pot-au-feu … parce qu’avec les matins bleu glacier, ce sera bien agréable de poser les mains sur un bol de bouillon chaud …

 

0,8 kg navets

0,9 kg carottes

1 part de courge

1 kg pommes de terre tendres

1 panais

1,2kg poireau

1 pain de sucre

1 persil

La gazette du 30 novembre au 03 décembre 2020

30 novembre 2020

triage pdt, SARL Renard, producteur de légumes bio, 78Sous un ciel hivernal, nous plantons les choux pointus et finissons de débarrasser nos tomates. Les serres semblent être un bon refuge pour les jours à venir, même si nous entamons nos périodes de ménage par le vide (eh oui, cela sent la fin de l’année !).

Le planning est prêt pour 2021. Nous avons ajusté les semis de haricots, mis un peu plus de fenouils pour en avoir plus longtemps, casé des oignons blancs en serre pour le printemps, mis quelques choux fleurs … Bon, peut-être qu’une serre de plus ne serait pas un luxe pour booster un peu le printemps (ou pour prolonger l’automne en semant encore plus d’épinards …). Pas facile de décaler quelques semis pour éviter la surmaturité. Pas facile de résister à l’envie de ne pas semer trop tôt car le soleil ne se lève pas plus tôt en hiver même s’il est plus chaud avec nos graines … Cette semaine attaque décembre et notre dernière ligne droite. Nelson arrête ce soir et le compte à rebours avant nos vacances sera lancé. Un peu fatigués, nous avons hâte de clôturer cette année (comme beaucoup), même si début 2021 ne s’annonce pas vraiment différent. Nous poserons notre sapin cette semaine et la guirlande électrique sera comme autant de vœux que nous lui murmurerons pour l’année prochaine …

Merveilleuse semaine …