Le panier du 17 janvier 2019

14 janvier 2019

Toujours des légumes pour purifier votre petit corps (bon, aussi parce qu’il n’y a plus que du poireaux et des navets dans les champs… enfin, c’est exagéré mais nous sommes loin, très loin des petites courgettes et des tomates!)

Heureusement, la mâche est plus rapide que nous l’envisagions et permet de tailler dans le carré pour avoir de la verdure toute douce dans la bouche.

Et sinon, pensez à des échanges pour que chacun trouve son bonheur (mais si, il y a bien quelqu’un qui échangera les navets…)

1 demi chou vert

1 coulis

0.6 kilo de poireaux

0.8 kilo de navets

0.4 kilo d’oignons

0.2 kilo de mâche

0.3 kilo de radis noir

légume surprise

0.5 kilo de topinambours

La gazette du 14 au 18 janvier 2019

14 janvier 2019

 Reprendre ses habitudes. Voir notre monde dans la pénombre, découvrir les légumes par nos mains et abandonner quand ils ne se devinent plus. Trouver la mâche grandie. Trouver que les épinards se vendent plus vite qu’ils ne poussent. Voir les bettes faire le pont tellement elles sont flexibles. Constater que les choux raves sont presque tous cueillis (et que l’herbe a bien fini par geler même dans la serre). Attendre les graines pour semer les premiers fenouils de l’année. Devoir reprendre notre planning parce que cela recommence. Chercher la pointe de soleil et ne trouver qu’une immensité grise. Désespérer de ne plus avoir assez de nos salades (même si, chaque année, l’hiver met à mal nos feuilles tendres de batavia) et en replanter pour Mars. Mettre les bottes pour éviter la boue. Faire en sorte de garder la chaleur et la voir s’échapper. Nettoyer le carré de persil. Sortir la machine pour les poireaux et être assourdie le temps de les laver. Passer aux carottes de stockage et vous prévenir qu’elles seront de moins en moins sucrées. Compter ce qu’il nous reste en pommes de terre, envisager de les planter tôt pour faire la jointure. Commander plants de fraisiers, de poireaux et autres graines. Se tourner vers la lumière et penser que le début est un début. Un peu calme, un peu jouissif, totalement enthousiasment…

Merveilleuse semaine !

Le panier du 10 janvier 2019

7 janvier 2019

Une bonne et heureuse année à toutes, et tous!

Plein de légumes que vous aimez (ou pas…) Bref, un début d’année avec des poireaux pour éliminer tout ce vilain foie gras…

Et de la chicorée tant qu’elle est encore belle parce que nous nous souviendrons de l’an passé où, couverte, le voile avait frotté sur les feuilles et la neige avait brûlé ce qui ne l’était pas!

Dans tous les cas, savourez ces premières heures avec des légumes chauds au creux de la main…

1 kilo de pommes de terre tendres

0.8 kilo de carottes

08 kilo de poireaux

légume surprise

1 part de chou rouge

0.4 kilo de chicorée rouge

0.4 kilo d’échalotes

1 part de céleri rave

La gazette du 7 au 11 janvier 2019

7 janvier 2019

soir fin d'hiver Sarl Renard, maraîcher, 78Je ne sais pas vous… mais ici, la tonalité est donnée dès les premiers jours pour l’année à venir. Il y a un mot qui s’immisce et galope partout dans notre tête. Et cette année, le mot « exaltation » s’est introduit par un petit matin froid de fin 2018 et tourne depuis au milieu des champs… Alors il sera le point d’orgue pour nos projets, notre besoin de trouver un nouveau rythme et de casser quelques murs… Il y aura du travail (Carlos veut réussir des brocolis et j’ai l’intention de laisser traîner des graines d’endive…), des courses contre les heures (sombres ou éclatantes de soleil à entendre nos rires au fond des champs) et certainement de jolies réussites, mais des échecs prévisibles qui nous ferons rebondir et des étoiles à accrocher un peu partout.

Ce ne sera pas facile, mais certainement très drôle avec plein de vendredis où les nerfs exploseront pour nous. Il y aura les journées avec ses minutes limitées et les nôtres, un peu plus flexibles qui nous ferons parler avec la lune. Nous danserons de joie, de rage, sous la pluie, contre le temps, avec envie et il sera grisant de voir le sol respirer. Chaque souffle sera un tempo, une idée à suivre… ou pas. Beaucoup de sentiers et des cailloux blancs pour ne pas se perdre.

Et nous espérons que, malgré vos malheurs, vous saurez trouver beaucoup de joie dans cette année, qu’une petite chanson vous enivrera et vous mènera dans des endroits étonnants aussi bien en vous que partout dans le monde…

Merveilleuse année 2019 !

Le panier du 20 décembre 2018

19 décembre 2018

Pour la dernière de l’année, il y a plein de pommes de terre dans les grands paniers… Des carottes et du poireaux (pour commencer l’épuration)

Des légumes qui se conservent, qui serviront après la dinde et les marrons. Des légumes qui chantent l’hiver, mais aussi notre pause hivernale…

Et nous reviendrons la deuxième semaine de janvier, avec certainement du poireau pour éliminer tous les excès…

Excellents fêtes à tous!

2 kilos de pommes de terre ferme Allianz

1 kilo de carottes

1 kilo de poireaux

0.5 kilo d’oignons jaunes

1 part de céleri rave

1 salade

0.4 kilo de topinambours

1 pain de sucre

La gazette du 17 au 21 décembre

19 décembre 2018

levéde soleil chez SARL Renard, maraîcher bio, yvelines 78Le soleil se glisse dans nos pas, joue avec le sentiment d’allégresse et nous chuchote des promesses pour 2019. Il y a plein de choses auxquelles nous pensons… et que nous oublions aussi vite.

Il y a les petits tracas de la vie comme échapper au relevé de compteur d’eau dans une mare perpétuelle. Il y a les plus gros comme un Ancêtre qui chope une bronchite et se rend compte qu’à 95 ans, ce n’est pas pareil qu’à 40.

Carlos commence tôt, finit tard et garde son fils entre deux. Il découvre qu’un enfant bouscule l’emploi du temps mais ne lâche pas pour ne pas perdre le préfixe de « SUPER » à Carlos…

Le moment de dire adieu à Batignolles est venu. Un livre de 16 ans à refermer. De l’égoïsme à justifier. De l’émotion, parce que oui, nous voyons certaines personnes depuis très longtemps, chaque semaine. Un sourire, aussi, chez moi, parce qu’il est amusant de me dire qu’en retournant à Maisons-Laffitte plus souvent, c’est mon enfance que je rencontrerai…

Il est temps de boucler 2018. Temps de regarder les détails. Temps de se reposer. Parce qu’au final, si cette année a été plutôt facile, la fatigue est quand même présente… et 2019 s’annonce fort passionnante avec une liberté un peu grisante qui laisse quelques idées se balader pour combler les adieux…

 

Merveilleuses fêtes de fin d’année !

Le panier du 13 décembre 2018

10 décembre 2018

Bientôt Noël et de petites soupes pour préparer son foie aux ripailles seront les bienvenues… Donc farandole de carottes, choux, navets et courges…Un peu de chicorée pour éliminer toutes les petites toxines de votre corps… et un coulis pour rappeler le soleil estival sur nos tomates.

1 kilo de pommes de terre tendre Cephora

1 coulis

1 part de courge

0.7 kilo de betteraves

2 salades

0.4 kilo de navets

0.8 kilo de carottes

0.3 kilo de chicorée

0.2 kilo de chou kale

La gazette du 10 au 14 décembre

10 décembre 2018

levé de soleil en septembre chez SARL Renard, maraîcher bio, yvelines 78Quelques pas, juste quelques petits pas pour finir. Et la porte parait encore loin… la bousculade des derniers jours : boucler la retraite du Grand Chef, boucler l’arrêt de Batignolles, boucler les tableaux, boucler les travaux en cours, cacher, nettoyer, vider, calfeutrer ce qui doit être. Penser aux détails. Oublier le plaisir d’anticiper les vacances. Proche et pourtant lointaine… Ne pas perdre de vue que le froid peut venir, mais le chaud aussi. Etendre les voiles sur les légumes, mais éviter sur la salade pour ne pas propager de maladie…

Faire en sorte que tout soit prêt pour la reprise. Faire en sorte que tout soit prêt pour les 10 jours de fermeture. Fermer mais être à l’écoute du sol. Prévoir sans pessimisme mais être réactif au pire.

Notre tête suit deux chemins et se perd parfois. Un peu bousculée, un peu en attente. L’adrénaline cède la place à la fatigue. 10 jours à ne penser à aucun légume… c’est un programme que nous attendons avec impatience parce que c’est le seul moment de l’année où nous soufflons la poudre de sommeil sur nos champs avant de fermer la porte…

Merveilleuse semaine !

La gazette de Céline du 03 au 7 décembre 2018

5 décembre 2018

formation biodynamique dans les vignes de ReimsIl y avait les dires de l’Ancêtre, quelques livres qui traînaient où la terre devait vivre en harmonie avec le cosmos et nous comme lien et le calendrier planétaire, qui nous servait de base…

 

Et il y a eu cette proposition de formation sur les bases de la biodynamie. La fin de saison nous laisse un peu de temps si nous voulons traîner, alors la messe était dite !

Me voilà au milieu des vignes champenoises, avec 20 autres personnes qui ont très envie d’emprunter ce chemin.

L’intervenant est tout simplement une merveille de culture, ancien éleveur bovin. Il arrive à expliquer le calendrier planétaire (je procéderai donc à quelques ajustements sur notre planning…), à nous donner les références mythologiques et à mettre en pratique le pourquoi de cette adventice qui nous agace, mais nous raconte une histoire sur notre sol…

Etrangement, je me suis retrouvée à côté d’un autre maraîcher (et il n’y en avait pas beaucoup !), ce qui a fait baisser mon taux d’attention en travaux pratiques (parce qu’il est toujours fascinant d’échanger !)

Au final, la biodynamie ressemble moins à la gouroutisation. Certains livres viendront étoffer ma bibliothèque. Mais j’attends la 2ème session en janvier pour savoir si vraiment mon laxisme de suivi cultural a une chance d’être bousculé par cette méthode…

Merveilleuse semaine !

Le panier du 06 décembre 2018

5 décembre 2018

Nous avons vu une chicorée rouge (enfin plusieurs centaines!) qui avait la taille d’un ballon de foot. Carlos est tombé amoureux et s’est empressé de demander la variété… mais il s’est souvenu que si cela remplissait le panier, vous risqueriez de faire la grimace… donc, pour le moment, cela traîne dans le coin de son cerveau.

Mais cela changerait parce que nous entrons dans la phase pdt/carotte/céleri/poireau… tout nouveau pour le moment, mais vous fantasmerez sur du panais en février (et non, il n’y en a pas cette année: Monsieur a eu trop chaud en juillet!)

Bref, profitez des carottes encore bien sucrées, appréciez la tendresse de la laitue (et  si ce n’est pas de la laitue, cela en est tout de même: c’est écrit sur le paquet de graine!) et faites de bonnes soupes!

1 kilo de carottes

1 kilo de pommes de terre fermes Allians

1 part de céleri rave

0.5 kilo d’oignons

1 salade

0.4 kilo de navets

0.2 kilo de mâche

1 kilo de poireaux