Le panier du 02 avril 2020

30 mars 2020

L’hiver commence à quitter les paniers : il n’y aura plus de poireau (donc, pour les adeptes de la soupe, pensez aux oignons avec de la salade !), mais les radis roses commencent, les bettes arrivent à foison et les épinards suivent. Heureusement, il reste du radis noir (non ?).

C’est aussi la période où il y a un peu plus de pommes de terre mais quand je constate ce que nous vendons en ce moment, les parents avec leurs enfants sur les bras (ou sur le dos) seront certainement heureux de voir de la pomme de terre plutôt que du céleri …

Dans tous les cas, prenez soin de vous !

1 radis noir

1,3 kg pommes de terre fermes

1 bette

1 kg oignons

1 radis rose

2 salades

1 herbe

0,4 kg épinards

La gazette du 30 mars au 02 avril 2020

30 mars 2020

buttage pdt chez SARL Renard, maraîcher bio, ile de franceNous sommes à jour … pas exceptionnel, mais très fiers d’avoir tout fait (sauf les épinards à désherber).

Cette semaine, nous semons les céleris raves, peut-être aussi les concombres, courges, melons et pastèques (mais le vent semble bien froid et ils aiment trop la chaleur pour que ce soit raisonnable), nous repiquerons bettes, basilic et tomates anciennes, planterons choux raves et fenouil. Nous passerons quelques heures à prendre le soleil dans les serres, avec l’explosion des radis et des épinards (et c’est tant mieux parce que la chaleur nous convient !).

Et le Grand Chef a enclenché le mode « Patate ». Donc lui sera sur son tracteur, sa planteuse aux fesses, à pester contre ce vent glacial (rassurez-vous, il a une cabine, c’est juste que les conditions ne sont pas optimales pour un démarrage en fanfare de la pomme de terre).

Et le reste du temps sera dédié aux commandes …

Le panier du 26 mars 2020

24 mars 2020

Bon … Le printemps n’est pas encore hyper-présent mais le soleil a bien fait avancer nos feuilles d’épinards. Encore un peu tôt pour avoir plein de radis mais ils poussent !

Salade et herbe pour la verdure et accompagner le soleil. Le reste n’est qu’une fin d’hiver …

En attendant de se déplacer comme nous le voudrions, prenez soin de vous et des vôtres.

0,8 kg carottes

1 kg pommes de terre fermes tendres

1 chou blanc

0,5 kg poireaux

1 coulis

0,6 kg échalotes

1 salade

1 persil

0,4 kg épinards

La gazette du 23 au 26 mars 2020

24 mars 2020

Laure aux épinards, SARL renard, producteur de légumes bio, 78Nous avons cueilli les tulipes, fait un nombre incalculable de filets de pommes de terre, ratiboisé le carré de bettes, attaqué les épinards, surveillé les radis, profité du soleil, enlevé nos pulls, fait un parcours IKEA dans notre boutique, fini tard, commencé tôt, écouté les oiseaux, livré nos groupes AMAP, quelques particuliers aussi, exploité les enfants, répondu au téléphone, ri, beaucoup ri, planifié ce qui reste à faire, découpé de vieux draps pour faire des lingettes désinfectantes, dormi dimanche, et nous nous sommes gratté la tête pour savoir comment avancer dans les champs.

Cette semaine, nous planterons les fraisiers, repiquerons la deuxième saison de tomates, sèmerons quelques tomates anciennes, le basilic et le céleri rave, espérerons avoir le temps de planter les oignons et d’en semer d’autres avec leurs copines, les carottes, cueillerons des kilos d’épinards, essaierons de faire des bottes de radis, regarderons les tulipes et hésiterons à les cueillir, changerons notre routine, essaierons de limiter l’attente pour nos clients, prendrons du magnésium, rêverons à des vacances, n’aurons pas le temps de biner les épinards, râlerons contre les heures qui filent et les enfants qui n’auront pas fait la lessive, ni les devoirs, prendrons le soleil sous la serre, regarderons avec angoisse nos pruniers en fleur et les températures qui baissent. Et nous continuerons …

Le panier du 19 mars 2020

16 mars 2020

Compliquée cette semaine… étant en alimentaire, nous pouvons continuer de travailler et de livrer les points d’Amap qui seront accessibles.

Naturellement, nous ne sommes toujours pas sur la profusion du printemps et continuons de vider frigo et champ avant de pouvoir mettre du soleil dans vos paniers.

Prenez soin de vous!

1 kilo de pommes de terre fermes

1 chou fleur

1 céleri

0.7 kilo de poireaux

0.4 kilo d’oignons rouges

1 botte de bettes

1 botte de persil

0.8 kilo de carottes

La gazette du 16 au 20 mars 2020

16 mars 2020

tulipe chez SARL Renard, maraîcher bio, YvelinesLa semaine dernière, il a fait plus beau que prévu. Les tulipes commencent. Le jour point à 6h30. Les oiseaux chantent. Nos épinards semblent vouloir grossir.

Et le covid 19 sévit…

Donc nous ne savons pas si nous devrons fermer des ventes. Si nous aurons de l’approvisionnement (parce que c’est le moment le plus creux de l’année pour nos cultures). Comment nous organiser…

Bref, nous pataugeons un peu… mais pour le moment, nous restons sur nos habitudes.

Le panier du 12 mars 2020

11 mars 2020

Rien d’exceptionnel… que du vieux. Nous surveillons nos épinards comme du lait sur le feu mais le temps gris ne les aide pas…

Donc, comme chaque année, une période un peu longue, où seuls les rêves permettent de voir la nouveauté, s’installe.

Alors si vous avez des recettes, n’hésitez pas à partager!!!!

navet rieur

1 betterave

1.5 kilo de pommes de terre tendres

0.5 kilo de topinambours

1 part de courge

1 kilo d’oignons

1 radis noir

1 kilo de poireaux

1 kilo de carottes

La gazette du 9 au 13 mars 2020

11 mars 2020

matériel irrigation chez SARL Renard maraîcher bio 78Carlos et Olivier deviennent des pros du rafistolage. Le vent claque et un bout de serre s’envole. Il semblerait que la météo ait tout de même fragilisé nos structures qui résistent un peu moins bien au fur et à mesure des bourrasques. Heureusement, au milieu de cette semaine d’apocalypse annoncée, le soleil a réussi quelques percées et nous n’en attendons pas moins de lui pour la suite… En attendant, nous cueillons les premières tulipes (enfin celles qui font plus de 5 cm de haut…), changeons le filtre à sable dans la serre verre pour gérer toute l’irrigation de cet été, repiquons encore des choux, finissons de planter betteraves et salades, regardons la lune pour nos petits pois (c’est officiel, il y aura 4 semaines de retard de semis mais sans regret, les 20 graines qui ont réussi à être semé sont pourries… oui, oui, parce que Carlos a été vérifié !). Il y a tout ce qui reste à faire et qui prendra du temps mais ne se verra pas comme percer les bâches pour les plantations, installer les fils de fer pour supporter les tomates, réparer pour la 10è fois ce bout de serre…

Nous sommes au bord du lancement de saison. L’équipe sera au complet pour les champs cette année, et si l’eau ne nous effraie pas, parce que rien n’est joué (le discours sera peut-être différent dans 2 mois), une certaine impatience nous gagne…

Le panier du 5 mars 2020

2 mars 2020

Le temps étant ce qu’il est, la diversité n’est pas vraiment au rendez vous… une certaine stagnation sévit dans les champs. Nous espérions une poussée rapide de quelques légumes feuilles qui prennent le manque de soleil pour excuse et ont arrêté de pousser alors que nous comptions sur eux. Peut-être parce que certains légumes ont tiré leur révérence plus tôt que l’année dernière, estimant qu’il était temps de se reproduire et non plus de se faire croquer.

En attendant, voici votre pitance…

 

1 kilo de pommes de terre tendres Cephora

1.2 kilos de carottes

1 coulis

1 kilo de poireaux

0.6 kilo d’échalotes

0.2 kilo de pissenlits

1 salade

1 persil

La gazette du 2 au 6 mars 2020

2 mars 2020

paysage hivernal chez SARL Renard, légumes bio 78Le vent souffle toujours et si les serres dont les plastiques sont récents s’en sortent bien, il y a celles où on espérait gagner 1 an ou 2 et qui se découvrent au fur et à mesure des bourrasques. Il y a le ciel qui semble aussi ne pas pouvoir s’arrêter de pleurer, compliquant notre début de saison. Pas d’inondation en serre, mais voilà, le moment est venu d’attaquer en plein champ… Nous commençons à être habitués aux printemps pluvieux, et pourquoi pas… notre problème réside en votre patience. Parce qu’entre ceux qui ne poussent pas assez vite (bettes, épinards, radis et semis en cube), ceux qui devraient être semés (petits pois) et ceux qui estiment avoir passés l’hiver (chicorées, navets, choux…), notre champ d’action est limité. Et malgré une augmentation de la surface des serres, ces dernières années, un triste constat : ce n’est pas encore assez pour satisfaire vos envies de verdures fraîches. Notre serre à plants se remplit, se remplit et nous attendons pour planter. Parce que les bébés ne sont pas assez grands. Comme quoi, la douceur est loin de tout faire : le temps gris ne les incite pas à se presser et vous devrez vous contenter de poireaux, céleris, salades et pommes de terre… (parce que pour les restes d’hiver, leurs jours sont comptés)

Merveilleuse semaine !