Le panier du 25 novembre 2021

23 novembre 2021

Peut-on dire que le topinambour est une nouveauté ?

Il ne reste que la chicorée rouge et la pain de sucre avant d’avoir mis toute la gamme hivernale dans les paniers… et, nous l’accordons, pas les plus attractifs. Mais l’hiver reste l’hiver…

 

0,7 kg poireau

0,7 kg carottes

0,4 kg choux de Bruxelles

0,5 kg pommes de terre fermes

1 kg patates douces

0,7 kg oignons

0,5 kg topinambours

1 part de chou rouge

1 part de courge

La gazette du 22 au 26 novembre 2021

23 novembre 2021

lavage machine à poireaux sarl renard, maraîcher bio, Yvelines 78Ce matin, nous pensons aux carottes. Parce que, oui, nous avons oublié de les semer. Un retard sans réel impact à cette époque. Mais c’est la dernière chose à semer. Il ne restera que les choux à planter et nous aurons fermé le livre cultural de 2021.

Le mode rangement est enclenché. Même ma fille a écarquillé les yeux devant le hangar (et trouvé que c’était plus pratique avant car pas besoin de ramasser le crottin de son cheval parmi les kilos de matières organiques du sol).

Nous classons, prenons le temps de ralentir et envisageons la suite. Pour le moment, c’est au crayon à papier que nous dessinons les projets.

Bref, nous nous habituons au bruit des vacances…

 

Belle semaine !

Le panier du 18 novembre 2021

15 novembre 2021

Aucune surprise. L’automne a déjà tout dévoilé de ses légumes (bon, nous attendons un peu pour les chicorées et le topinambour…).

Donc, à votre imagination ou aux plats classiques à déguster blotti dans son canapé en regardant la nuit tomber…

 

0,7 kg poireau

0,7 kg carottes

1 kg pommes de terre tendres

0,3 kg mâche

1 part de chou vert

1 panais

1 part de courge

1 céleri

1 betterave

La gazette du 15 au 19 novembre 2021

15 novembre 2021

Laure aux épinards, SARL REnard producteur de légumes bio 78Le temps des grosses récoltes est passé. Nous finissons notre stock de feuilles : salades, épinards, mâches, bettes, persil… et nous attaquons les derniers légumes qui sonnent les jours courts et les matins brumeux : chicorée rouge et pain de sucre. Le tour du cadran est effectué. Une année vient encore de s’écouler et c’est déjà la suivante que nous avons entre nos mains. C’est tout de même avec une certaine tristesse que nous enlevons notre jungle verticale pour ne retrouver que des cultures en plat pays. La luxuriance de l’été nous manque déjà et, si la lumière investit chaque recoin de nos serres, voir à perte de vue me donne envie de me blottir dans mon canapé. Carlos continue de vider serre après serre, étalant le fumier pour préparer 2022. Les épinards sont magnifiques (et binés au fur et à mesure) et les fenouils ont juste la bonne taille pour être en botte. D’ailleurs, quand nous regardons la saison suivante (semée 15 jours plus tard), il semblerait que notre perception du temps et celle des fenouils ne soient pas la même… car les deux saisons ne se pousseront pas. C’est un des moments les plus compliqués à prévoir : la pousse en jours courts (ou au printemps, quand les jours rallongent en même temps que nos feuilles !). Donc nous sortirons le cahier, noterons le meilleur planning et changerons notre routine de quelques millimètres à l’échelle de l’Univers, pour les fenouils, mais aussi pour d’autres légumes pour essayer d’avoir de tout, tout le temps…

 

Belle semaine !

Pas de panier du 11 novembre 2021

9 novembre 2021

La gazette du 08 au 12 novembre 2021

9 novembre 2021

Laure et Céline aux épinards chez SARL Renard, producteur de légumes bio, 78Soyons honnêtes : nos épinards sont toujours aussi beaux mais bordel… ils sont plein d’herbes !!!! (moins que la mâche, où nous avons reculé très vite doucement, en la laissant gentiment aux Mâles parce que, clairement, nous ne la voyons plus dans l’herbe !)

Bref, les filles ont choisi entre Charybde et Scylla… notre supplice sera l’épinard. Et le persil car les mulots font un peu la fête entre les tiges, grignotant jusqu’à se faire éclater la panse (et laisser des confettis de tiges partout…).

Bref, une semaine sous le signe du tu-penseras-à-nous-jusque-dans-tes-rêves et nous comptons le nombre de dodos avant les vacances.

Entre temps, nous adorons revêtir nos combinaisons vertes pour cueillir les choux de Bruxelles et les Hommes ont plein de p’tits boulots sympas (et s’ils en manquent le Grand Chef a de supers plans où nous pouvons jouer à la pelle pour creuser).

Vous noterez l’amplitude de notre terrain de jeu et c’est tout de même avec plaisir que je vois le jour décroître pour profiter de notre trêve hivernale. Encore que je n’aime pas trop le réchauffement qui fait que nous avons encore des haricots à écosser… parce que ce n’est pas parce qu’on joue en les semant tard qu’il faut qu’on ait raison de jouer, si ? Parce que, dans ce cas, un été chaud pour avoir de belles patates douces (ben oui, c’est officiel, vous préférez celles qu’on achète sous prétexte qu’elles sont plus charnues mais c’est bon aussi des patates douces déguisées en carotte, non ? mais il faudra les manger avec nos 13000 choux !).

Dans tous les cas, nous essayons d’expliquer aux légumes que le temps du repos est arrivé et, s’ils n’en ont pas besoin, nous, si, et comme des parents avec de jeunes enfants turbulents, nous attendons que l’heure du dodo sonne avec impatience…

 

Belle semaine !

Le panier du 04 novembre 2021

1 novembre 2021

Nous continuons sur notre saga du chou… avec le rouge cette semaine (il semblerait que, si vous n’avez pas envie de le manger, cela fait de la très belle teinture naturelle…), et avec celle qui a pourri l’été de tout le monde : la PATATE DOUCE pour tous… (ben ouais… parce qu’en plus, elle transpire tellement dans notre frigo qu’on lui a installé un p’tit chauffage à la copine !).

Et les grands paniers auront nos épinards : nos petites merveilles du moment, l’endroit où nous passons des moments enchantés à leurs pieds… et sinon, pas de surprise, c’est l’automne !

 

1 kg pommes de terre tendres

1 kg patates douces

0,4 kg échalotes

0,4 kg épinards

2 fenouils

1 part de chou rouge

1 part de courge

1 salade

1 persil

Le panier du 28 octobre 2021

25 octobre 2021

 

Enfin le poireau est là (et ne vous quittera plus jusqu’en avril).

Et innovation : patates douces. D’abord pour les grands paniers (parce que le fenouil et la courge n’attendent pas) mais bientôt pour tous…

 

 

0,8 kg patates douces

0,4 kg échalotes

1 kg pommes de terre fermes

0,2 kg chou kale

0,8 kg poireau

1 céleri rave

1 part de courge

2 fenouils

1 salade

La gazette du 25 au 29 octobre 2021

25 octobre 2021

épinards de printemps chez SARL Renard, producteurs de légumes bio, 78Nos premières patates douces se retrouveront sur nos étals cette semaine. Notre enthousiasme pour nos épinards est identique à celui de la semaine dernière (peut-être encore plus grand pour garder la proportion avec leurs feuilles), et c’est avec joie que nous les désherbons (j’ai presque de la peine à me dire que je suis pressée de les retrouver, vu comment je les déteste au printemps avec les 150kg hebdomadaires à cueillir). Vous avez enfin décidé de manger du chou vert (enfin, pas d’emballement, peut-être qu’une rupture à 10h quand on a 6 choux pour 300 clients n’est pas un best-seller… mais nous en ramenions 3 sur 6 depuis mi-septembre…). N’empêche que vous boudez le chou romanesco tout comme vous boudiez nos choux fleurs (avec protéines incluses, certes, mais preuve de qualité bio) et, maintenant que ce ne sont plus nos choux fleurs, vous vous jetez dessus… Bref, nous modifierons leur implantation pour biner beaucoup moins l’été prochain (nous commençons nos bonnes résolutions 2022).

Les tomates ont tenu bon et, malgré l’angoisse de certains de les voir disparaître, elles suivent doucement vos envies et vont gentiment s’effacer du paysage de nos tâches.

Le vent s’est amusé un peu. Et Carlos prendra certainement le relais pour changer les carreaux cassés.

Les carottes sont presque rentrées au chaud. Reste radis noir et céleri rave.

L’année se termine. Nous comptons les dodos avant Noël (comprenez nos vacances). Les formations agricoles ont repris et des stagiaires viennent prêter mains fortes. Nelson est à deux doigts de sortir avec sa couette. Bacary se moque de lui et enfonce un peu plus son bonnet sur ses oreilles. Je boude au moment de couper la mâche (mais pourquoi est-elle si moche ?!) et rêve à la cueille d’épinards (mais surtout parce qu’ils sont rapides à faire, parce que cela reste tout de même des épinards…).

Belle semaine !

Le panier du 21 octobre 2021

19 octobre 2021

 

Pas d’innovation dans les paniers. Nous entrons dans le cycle courge/fenouil. N’hésitez pas à donner des recettes pour les malheureux… Nous essayons de mettre des courges entières pour que vous puissiez les garder mais il semblerait qu’elles n’obéissent que peu à la description des catalogues et beaucoup se retrouvent à 3/4 kg pièce au lieu d’1 kg annoncé…

Sachez que nous pensons à un panier de l’angoisse pour Halloween : chou kale, chou vert, chou rouge et chou de Bruxelles… Partant ?

0,6 kg navets

1 kg pommes de terre fermes

1 kg oignons

1 kg carottes

2 fenouils

1 part de courge

1 part de chou vert

1 persil

1 salade