Archives pour la catégorie ‘Dans les champs – la gazette de Céline’

La gazette du 17 au 21 septembre 2018

lundi 17 septembre 2018


Cette semaine, nous finissons de récolter les patates, après quelques pannes et quelques tours de passe-passe pour caser le temps nécessaire à tout… Nous passerons donc aux pommes en traînant nos petites échelles. Ce n’est pas ce que nous préférons, mais elles sont tellement mignonnes dans leurs arbres que nous allons les faire tomber !
Il y aura aussi la mâche à planter. Pas très en avance cette année, mais, à chaque jour, sa peine !
Les épinards poussent plus vite que nous le voudrions et pourtant, chaque année, c’est le même : nous ne leur faisons pas assez confiance ! Et le persil nous fait une belle poussée de croissance avant l’automne… Nous rappelons que le thym ne pousse pas en hiver et qu’il est temps de le faire sécher si vous en voulez en stock pour vos petits rhumes !
Au final, ces semaines nous servent surtout pour nous préparer aux petits matins froids. Le moment de ranger l’été au cellier est venu. Chaque semaine, le champ nous donnera sa chair pour pouvoir se reposer cet hiver…

Merveilleuse semaine !

La gazette du 10 au 14 septembre 2018

lundi 10 septembre 2018

potimarron sous ciel orageux chez SARL Renard, producteur de légumes bio, yvelinesL’automne s’étend sur le champ. Les courges se découvrent, les céleris grossissent et vous avez des envies de poireaux. Les pommes descendent des arbres plus vite que nous les cueillons. Les fenouils et les épinards grandissent de jours en jours. Les tomates ralentissent brutalement, mais à avoir fait leur belle début Août, nous nous en doutions… Les aubergines suivent le même chemin et les haricots se font plus rares, encore que cette année, nous n’avons pas été brusqués par eux !

Donc le moment est venu de ranger la binette pour tout sortir de terre. Naturellement, nous commençons par les pommes de terre, histoire de donner un rythme cardiaque normal au Grand Chef. Nous profitons des températures clémentes, recommençons à compter les jours sans pluie et envisageons de dormir au milieu des salades pour faire un câlin au chevreuil…

Merveilleuse semaine !

La gazette du 03 au 07 septembre 2018

lundi 3 septembre 2018

Albert, saisonnier entre 2003 et 2013 chez SARL Renard, maraîcher bio, 78Aujourd’hui, c’est la rentrée. Un peu comme un commencement avec, à nouveau, de bonnes résolutions pour se sentir mieux, ne pas se laisser déborder et entreprendre plein de belles choses…

Mais voilà, les impératifs ne disparaissent pas et si les beaux petits épinards nous font de l’œil, nous avons un Grand Chef qui nous poursuit avec son cri de ralliement (ou de guerre ?!): « Pataaattteeeee !!! »

Donc les hommes sautent sur la machines en mode déjà en retard, et nous bouclons le planning de la semaine pour que tout soit fait.

Il y a aussi les nuages noirs de la rentrée, le père de Carlos, Albert, qui a aussi travaillé avec nous durant 10 saisons, se meurt… peut-être pas aujourd’hui, peut-être un peu plus loin, mais pour reprendre l’Ecume des jours, la fleur en lui s’épanouit et chasse sa vie. Alors Carlos attend l’appel de sa mère pour un adieu. Sa valise est prête, sa tête est déjà là-bas et nous ferons le reste. Le cœur un peu lourd, les patates au bout des doigts, les souvenirs dansant autour de nous.

Et il y a les rayons de soleil, les sourires sur le visage des enfants qui grandissent et vous laissent au bout du chemin…

Parce que, chacun à notre façon, nous grandissons…

Merveilleuse semaine !

La gazette du 27 au 31 aout 2018

lundi 27 août 2018

vu des pommiers chez SARL Renard, maraîcher bio, 78Je vous le disais, même en vacances, notre esprit ne traîne pas loin du travail… Alors c’est dans un coin de ma tête que j’ai noté cette pépinière arboricole en bio, juste à côté de Troyes pour pouvoir faire un peu de fruit.

Notre tableau à projets se remplit peu à peu, laissant la perspective d’un hiver fort chargé…

En attendant, peu de répit, la cavalcade du travail commence à gronder au loin. Nous entendons les sabots de Septembre et voyons le Grand Chef broyer les fanes des patates, qui ouvriront les hostilités.

Mais avant, quelques planches à désherber, quelques semis à faire, n’oublions pas les herbes aromatiques, tant pis pour les concombres et concentrons-nous sur les haricots…

Le ciel chouine, mais nous n’avons pas le temps.

Les carottes veulent encore un peu d’eau pour qu’elles sortent entières du sol. Les tomates auraient besoin d’une petite taille et les aubergines disent non. Nous regardons les quelques navets qui ont survécu à l’altise. Leur cousin, les radis noirs, sont plus nombreux et les radis roses ont été protégés par Carlos… La coriandre semble ne plus vouloir monter plus vite que nous la coupons et les pommes commencent à tapisser le sol. Les serres rougissent moins vite et nous remettons le pull.

L’automne s’approche à petits pas et notre rythme changera à nouveau… pour notre plus grand plaisir !

Merveilleuse semaine !

La gazette du 20 au 24 aout 2018

lundi 20 août 2018

Aujourd’hui, c’est mon tour de prendre la quille… Alors, vite, vite, je boucle mon service syndical pour ne pas pénaliser toute l’équipe… Vite, vite, parce que Laure doit apporter les tomates à la conserverie… Oui, oui, c’est notre assurance intempérie pour les Amaps. Mais voilà, si la promenade est fort jolie, ils nous ont beaucoup baladés à la Conserverie, parce que cette année, tout le monde a des tomates et en apporte toujours plus que prévu (d’ailleurs, nos caisses font plutôt 22 que 20kg, mais tant pis, il fallait nous y prendre la semaine dernière !)

Donc vite, vite, préparons tout et filons… Le soleil est encore là et je ne reviendrai que mercredi en fin de matinée… parce que vous comprenez, Sandrina ne pourra pas faire le ménage (forcément, l’appel du Portugal !).

Mais entre temps, les listes sont faites. Le programme est lancé et tout est coordonné ! Chacun connait son rôle et celui de l’autre. Les navets seront semés, peut-être que le chevreuil sera dans la casserole de Carlos et le soleil continuera de briller.

Vite, vite, les rires sont encore dans nos gorges. Il y a plein d’escalier à monter, des idées d’évasion, des choses à imaginer pour les champs en regardant d’autres horizons. Laure a bien ramené un panier pour nos œufs d’une brocante, Carlos a promené ses yeux sur les cultures bio portugaises, donc, vite, vite, laissons germer nos petites graines d’idées avant que la tempête de la rentrée ne nous laisse plus respirer !

 

Merveilleuse semaine !

La gazette du 13 au 17 aout 2018

lundi 13 août 2018

août 2015 chez SARL Renard, maraîcher bio, 78Quelques millimètres d’eau et le ciel prend la couleur des mauvais jours pour la journée. Les températures baissent et nous trouvons Nelson avec son manteau dans la serre. Mais comment fera-t-il en Novembre ?!

Pendant quelques heures, nous oublions d’arroser en espérant que nous arrêterons pour la semaine… mais non, les nuages sont déjà passés, et nous promettent de revenir. Bientôt.

Il n’y aura pas de prise de RDV avec la pluie et nous continuons de déverser l’eau de la rivière sur nos champs. L’avantage est une présence très faible d’herbe. L’inconvénient est l’envie de garder tout propre notre champ, même si nous savons que la nature a horreur du vide et comble chaque bout de terre d’une adventice folle. Alors nous passons, des céleris aux choux, aux fenouils, aux haricots, repassons par les céleris, envisageons à nouveau les carottes…

Nous en avons encore le temps et si nous regrettons l’avance de la dernière saison de tomates qui, moralité, sera peu fournie en Septembre, nous nous préparons à reprendre ce rythme effréné de la rentrée…

 

Merveilleuse semaine !

La gazette du 06 au 10 aout 2018

lundi 6 août 2018

portrait Carlos, Céline et Laure, SARL Renard, maraîcher bio, 78Le soleil nous a trouvé, ce matin, un peu évaporés, au bout du champ, un jet d’arrosage à la main… Il riait si fort qu’il éloignait tous les nuages. Il riait si fort que la terre craquait à chaque éclat. L’eau quitte nos corps. Une sorte d’apesanteur règne. Il fait chaud. Et tout est étrange.

Un peu en retard. Parce que nous traînons notre peau. Parce que nous attendons l’ombre.

Un peu en avance. Parce qu’il brille et hâte les choses. Parce qu’il tape si fort que rien ne lui échappe.

Le haricot regimbe et se fait rare. Mauvaise volonté ou chaleur ?

La tomate poursuit sa route. Les courges pointent leurs couleurs chaudes, fanent leur feuillage et chantent l’automne.

Le bleu des poireaux se gorge d’eau, puis les céleris, puis les choux, les carottes, les salades, les fenouils… et les panais fondent sous le soleil, avec les navets. Ou alors est-ce les altises qui font leur tour de magie en engloutissant nos crucifères ?

Le basilic a décidé que c’était trop pour lui. Après avoir fait son spectacle de toutes ses feuilles, cachant le sol et emprisonnant l’humidité, il a tiré le rideau en devenant aussi noir que la nuit.

Une année étrange. Nous suivons. Nous cherchons une logique. Des pourquoi ? Des hypothèses ? De l’indolence, presque somnolente… Une année qui en suit une autre, très différente, très éclatante et nous apprenons encore, nous suivons le sentier et cherchons…

 

Merveilleuse semaine !

La gazette du 30 juillet au 3 aout 2018

mardi 31 juillet 2018

coucher de soleil à côté de la SARL Renard, maraîcher bio, 78Le soleil ne nous a pas grillés. La pluie ne nous a pas trouvés. Et nous sommes encore vivants, bien que très liquéfiés… Les carottes sont désherbées (par moi toute seule !), les poireaux aussi (euh, pas toute seule là…), les céleris sont en cours, les tomates tortillées. Olivier court à 7h, repasse vers 13h, continue à 13h30 et s’enfuit à 18h…10 voir 15. Et comme il pense que cela ne suffit pas, il revient le samedi. Alors je me demande si Carlos n’aurai pas un peu de sa cape à lui offrir, à notre Trop Mignon n°2.

Pour ma part, je jette l’éponge à 18h, et parfois me fais plaisir en continuant un peu la binette, parce qu’à cet instant, c’est facile et cela se voit (parce que c’est important ça !)

Au final, il faudra encore cavaler cette semaine. Ne serait-ce que pour emmener les tomates à la conserverie (merci Tonton !).

Il y a toujours plein d’herbes à éliminer, et bien sûr, arroser encore, toujours, à nouveau et nous ne savons même plus où nous avons commencé tellement nous tournons pour ne rien oublier !

 

Merveilleuse semaine !

La gazette du 23 au 27 juillet 2018

lundi 23 juillet 2018

saisonnier au binage poireau chez SARL Renard, maraicher bio 78

Alors cette semaine, il faut anticiper parce que la semaine 31 sera sur des chapeaux de roue : Laure partira dimanche en vacances, Carlos ne reviendra que jeudi, Aurélien commencera le 6 Août, le Grand Chef se fera la belle du dimanche au jeudi. Donc il ne restera qu’Olivier, Nelson et moi pour vous servir…

Haut les cœurs ! Il ne nous reste qu’à tortiller les tomates (parce que les tailler serait efficace, mais l’efficience serait qu’elles ne soient pas pliées en deux… surtout que notre serre la plus productive n’a toujours pas l’air motivée à nous faire de bonnes tomates à la peau fine !), finir de désherber les poireaux (parce que les choux sont finis mais chut… il reste céleris raves et carottes qui sont venus dans la file d’attente…), semer la pain de sucre (facile), le fenouil (mais peut-être pas parce qu’il n’est pas sûr qu’il reste de la graine…), semer les haricots verts (les derniers !!!! encore que pour le moment, nous n’en voyons pas beaucoup sur les pieds !) et planter la dernière saison de courgettes. Et arroser, arroser, arroser… vous voyez le rythme d’arrosage ?!

ET nous serons à jour pour récolter sereinement ! Et peut-être morts aussi…

Merveilleuse semaine !

La gazette de Céline du 16 au 20 juillet 2018

lundi 16 juillet 2018

 

Les soirées sont souvent très longues et l’aube arrive toujours trop tôt… Le soleil chatouille notre peau en nous murmurant qu’à notre place, il serait déjà dans une serre à tailler les tomates. Le dialogue s’engage et nos arguments sont les suivants : la chaleur ne nous fait même pas peur, il y a aussi l’arrosage à gérer puisque la pluie fait grève et entre serre et plein champ, notre cœur balance parce que, mine de rien, tomates, choux, poireaux et céleris demandent tous une attention particulière cette semaine si nous ne voulons pas y passer le reste du mois (et de l’été !) !
Donc nous savons que la binette sera notre meilleure amie pour les quelques jours à venir et qu’après, nous découperons la cape de Super Carlos pour la revêtir parce que nous aurons Super Travailler !

Merveilleuse semaine !