Archives pour la catégorie ‘Dans les champs – la gazette de Céline’

La gazette du 30 mars au 02 avril 2020

lundi 30 mars 2020

buttage pdt chez SARL Renard, maraîcher bio, ile de franceNous sommes à jour … pas exceptionnel, mais très fiers d’avoir tout fait (sauf les épinards à désherber).

Cette semaine, nous semons les céleris raves, peut-être aussi les concombres, courges, melons et pastèques (mais le vent semble bien froid et ils aiment trop la chaleur pour que ce soit raisonnable), nous repiquerons bettes, basilic et tomates anciennes, planterons choux raves et fenouil. Nous passerons quelques heures à prendre le soleil dans les serres, avec l’explosion des radis et des épinards (et c’est tant mieux parce que la chaleur nous convient !).

Et le Grand Chef a enclenché le mode « Patate ». Donc lui sera sur son tracteur, sa planteuse aux fesses, à pester contre ce vent glacial (rassurez-vous, il a une cabine, c’est juste que les conditions ne sont pas optimales pour un démarrage en fanfare de la pomme de terre).

Et le reste du temps sera dédié aux commandes …

La gazette du 23 au 26 mars 2020

mardi 24 mars 2020

Laure aux épinards, SARL renard, producteur de légumes bio, 78Nous avons cueilli les tulipes, fait un nombre incalculable de filets de pommes de terre, ratiboisé le carré de bettes, attaqué les épinards, surveillé les radis, profité du soleil, enlevé nos pulls, fait un parcours IKEA dans notre boutique, fini tard, commencé tôt, écouté les oiseaux, livré nos groupes AMAP, quelques particuliers aussi, exploité les enfants, répondu au téléphone, ri, beaucoup ri, planifié ce qui reste à faire, découpé de vieux draps pour faire des lingettes désinfectantes, dormi dimanche, et nous nous sommes gratté la tête pour savoir comment avancer dans les champs.

Cette semaine, nous planterons les fraisiers, repiquerons la deuxième saison de tomates, sèmerons quelques tomates anciennes, le basilic et le céleri rave, espérerons avoir le temps de planter les oignons et d’en semer d’autres avec leurs copines, les carottes, cueillerons des kilos d’épinards, essaierons de faire des bottes de radis, regarderons les tulipes et hésiterons à les cueillir, changerons notre routine, essaierons de limiter l’attente pour nos clients, prendrons du magnésium, rêverons à des vacances, n’aurons pas le temps de biner les épinards, râlerons contre les heures qui filent et les enfants qui n’auront pas fait la lessive, ni les devoirs, prendrons le soleil sous la serre, regarderons avec angoisse nos pruniers en fleur et les températures qui baissent. Et nous continuerons …

La gazette du 16 au 20 mars 2020

lundi 16 mars 2020

tulipe chez SARL Renard, maraîcher bio, YvelinesLa semaine dernière, il a fait plus beau que prévu. Les tulipes commencent. Le jour point à 6h30. Les oiseaux chantent. Nos épinards semblent vouloir grossir.

Et le covid 19 sévit…

Donc nous ne savons pas si nous devrons fermer des ventes. Si nous aurons de l’approvisionnement (parce que c’est le moment le plus creux de l’année pour nos cultures). Comment nous organiser…

Bref, nous pataugeons un peu… mais pour le moment, nous restons sur nos habitudes.

La gazette du 9 au 13 mars 2020

mercredi 11 mars 2020

matériel irrigation chez SARL Renard maraîcher bio 78Carlos et Olivier deviennent des pros du rafistolage. Le vent claque et un bout de serre s’envole. Il semblerait que la météo ait tout de même fragilisé nos structures qui résistent un peu moins bien au fur et à mesure des bourrasques. Heureusement, au milieu de cette semaine d’apocalypse annoncée, le soleil a réussi quelques percées et nous n’en attendons pas moins de lui pour la suite… En attendant, nous cueillons les premières tulipes (enfin celles qui font plus de 5 cm de haut…), changeons le filtre à sable dans la serre verre pour gérer toute l’irrigation de cet été, repiquons encore des choux, finissons de planter betteraves et salades, regardons la lune pour nos petits pois (c’est officiel, il y aura 4 semaines de retard de semis mais sans regret, les 20 graines qui ont réussi à être semé sont pourries… oui, oui, parce que Carlos a été vérifié !). Il y a tout ce qui reste à faire et qui prendra du temps mais ne se verra pas comme percer les bâches pour les plantations, installer les fils de fer pour supporter les tomates, réparer pour la 10è fois ce bout de serre…

Nous sommes au bord du lancement de saison. L’équipe sera au complet pour les champs cette année, et si l’eau ne nous effraie pas, parce que rien n’est joué (le discours sera peut-être différent dans 2 mois), une certaine impatience nous gagne…

La gazette du 2 au 6 mars 2020

lundi 2 mars 2020

paysage hivernal chez SARL Renard, légumes bio 78Le vent souffle toujours et si les serres dont les plastiques sont récents s’en sortent bien, il y a celles où on espérait gagner 1 an ou 2 et qui se découvrent au fur et à mesure des bourrasques. Il y a le ciel qui semble aussi ne pas pouvoir s’arrêter de pleurer, compliquant notre début de saison. Pas d’inondation en serre, mais voilà, le moment est venu d’attaquer en plein champ… Nous commençons à être habitués aux printemps pluvieux, et pourquoi pas… notre problème réside en votre patience. Parce qu’entre ceux qui ne poussent pas assez vite (bettes, épinards, radis et semis en cube), ceux qui devraient être semés (petits pois) et ceux qui estiment avoir passés l’hiver (chicorées, navets, choux…), notre champ d’action est limité. Et malgré une augmentation de la surface des serres, ces dernières années, un triste constat : ce n’est pas encore assez pour satisfaire vos envies de verdures fraîches. Notre serre à plants se remplit, se remplit et nous attendons pour planter. Parce que les bébés ne sont pas assez grands. Comme quoi, la douceur est loin de tout faire : le temps gris ne les incite pas à se presser et vous devrez vous contenter de poireaux, céleris, salades et pommes de terre… (parce que pour les restes d’hiver, leurs jours sont comptés)

Merveilleuse semaine !

La gazette du 24 au 28 février 2020

mardi 25 février 2020

plants tomates 3 semaines après repiquage, chez SARL Renard, maraîcher bio, 78Une semaine à laisser le champ en plan pendant que Laure et Carlos gère. Une semaine à chercher un peu de neige, pendant que le printemps fait pousser la verdure ici.

Donc au retour, petit tour des champs pour voir nos bébés plus grands. Les tomates sont prêtes à être repiquées (mais toujours le 20 juin pour y planter nos canines !) et quelques heures accroupies pour cueillir les épinards sont à prévoir… mais le mauvais temps a empêché les petits pois d’être en terre, décalant notre prévisionnel.

La serre est notre refuge, et même si la mâche, les navets, les panais et la pain de sucre sont finis pour cause d’hiver plus doux qui accélère les cycles (ce qui nous fait nous interroger sur les dates de semis : faut-il décaler un peu ?), il y a tout de même le travail qui commence à toquer à notre porte. Succession de semis de persil, bette, fenouil, chou rave pour en avoir assez mais pas trop et le plus beau possible, le soleil du printemps jouant à cache-cache et faisant monter nos légumes parfois plus vite que nous le voudrions…

C’est le moment où nous n’avons pas forcément envie de retrouver ce rythme effréné, mais la joie de retrouver entre nos mains le printemps en le semant nous fait oublier que bientôt nous ne verrons plus le jour…

 

Merveilleuse semaine !

La gazette du 10 au 14 février 2020

mercredi 12 février 2020

Préparer notre semaine, signifie regarder la météo. Un coup d’œil le samedi pour prévoir les grands axes. Un coup d’œil le lundi pour constater que cela a changé. Parfois en mieux. Parfois en pire. La semaine dernière offrait deux jours où notre couleuvre intérieure ressurgissait. Deux jours, où nous avons profité de cette superbe lumière. La suite fut assez agréable, d’autant plus que de l’eau était annoncée et n’est pas vraiment venue. Les nuages noirs de samedi nous ont même motivé à biner la rhubarbe… Donc nous avons oscillé entre bain de lumière et petits travaux en serre pour prendre de la chaleur. Le désherbage des carottes avance bien mieux que les autres années et nos bettes semblent avoir été enthousiasmées par le soleil. Bref, le vert repart et même si nous savons la saison morte presque derrière nous, c’est avec plaisir que nous surveillons nos petites feuilles. Donc bette et persil cette semaine, salades semaine prochaine et les épinards quand ils le voudront bien…

Et pour ceux qui se le demande : nous n’avons pas encore fait le tour des serres pour voir si le vent s’était amusé à rallonger notre liste de choses à faire…

Merveilleuse semaine !

La gazette du 3 au 7 février 2020

lundi 3 février 2020

Jaja en pleine action chez SARL Renard, producteur de légumes bio 78Alors le début d’année est censé être un moment de calme et de repos, où finir plus tôt n’est pas un problème. Où finaliser le bilan occupe le temps. Où prendre RDV chez le dentiste permet (presque) de s’évader…

Mais cette année, ce n’est pas que nous n’avons pas le temps, puisque nous planifions, organisons, prévoyons… Julie est partie en fin d’année parce qu’elle déménageait et pour pallier, un p’tit jeune s’était présenté. Sauf que nous n’avions pas envisagé que nous en serions à 5 jours d’absence (enfin… 4.5 pour être précis) en 4 semaines de travail… Bon, première semaine nickel. Puis nous avons commencé avec 2 jours pour une gastro. Pourquoi pas… Encore 1 journée, à la fin de la 3è semaine  pour la même cause… bon, il cumule… Problèmes personnels le mercredi matin, 5h20, en sms la 4è semaine. Je devais le sentir parce que Laure ne m’a pas vraiment réveillé quand elle m’a appris que j’avais 20min pour me préparer à venir avec elle au marché. Il n’a pas développé, mais clairement, les personnes qui nous plantent les jours de marché nous agacent… Et vendredi, 14h15, un appel de sa mère pour me dire qu’ils ont un décès dans la famille… comment vous dire… ? La compassion n’est pas une qualité chez moi. Je sais ce que perdre un être cher fait, mais voilà… le taux de crédibilité du P’tit étant à zéro depuis mercredi 5h20 du matin, il semblerait qu’à ma réaction, la maman ait compris que 1) je n’étais pas certaine du décès (et j’en suis navrée pour leur peine) et 2)ben… qu’à la fin du CDD, nous ne prolongerons pas l’expérience…

Je sais, c’est partout ainsi. Je sais, notre quota d’amabilité pourrait être plus élevé. Je sais, l’adaptation est une qualité.

Bref, nous nous adaptons, modifions notre façon de faire, finissons un peu plus tard, râlons beaucoup (il y a eu beaucoup de vendredi cette semaine chez nous !!!!) et bouclons en nous disant que, finalement, nous nous en sortons très bien…

Mais par pitié, une petite année simple où nos cerveaux s’amusent à envisager toutes les possibilités d’en profiter serait notre graal…

Merveilleuse semaine !

La gazette du 27 au 31 janvier 2020

mardi 28 janvier 2020

semis fenouil bio, chez SARL Renard, maraîcher, 78Un peu de calme après la tempête… encore que cette année, notre programme ne désemplit pas… Carlos faisait la réflexion qu’à cette époque, il est possible de finir un peu plus tôt, ben… pour le moment, notre emploie du temps n’offre guère le loisir de s’évader et qu’il nous faut souvent décaler les RDV pro pour tout faire dans les champs. Et heureusement, quelques petites mains viennent nous aider le temps d’une semaine pour récolter la multitude de chicorées.

Et il y a toutes les petites tâches qui se cumulent comme de changer les carreaux cassés des serres. Bien sûr, il aurait été trop facile d’avoir quelque chose d’homogène, donc, c’est un par un que les côtes sont prises. Nous fermons les yeux sur ce qui ne pourra pas être fait (en occurrence, 2 chéneaux à changer sur les toits de la serre verre) cette année, même si cela nous fera perdre quelques mètres carrés de culture en serre.

Et la saison qui repart… c’est toujours avec émerveillement que nous regardons sortir les germes de leur carapace. Une petite semaine au chaud et les voici prêts à être repiqué. Déjà joliment coloré, les caisses comblent nos tablettes en attendant que les pousses épaississent…

Bref, ce n’est pas demain que nous serons au chômage technique…

Merveilleuse semaine !

La gazette du 20 au 24 janvier 2020

mardi 21 janvier 2020

matériel irrigation chez SARL Renard maraîcher bio 78La semaine dernière devait être une grosse semaine et il y a eu mardi. Vous savez, ces journées où il vous faut faire vite mais qu’en plus, le petit grain de sable vient tout enrayer. Sans savoir pourquoi, tout semblait ralenti à Rungis mardi matin. Donc, je suis rentrée plus tard. Carlos et Olivier avaient passé leur lundi à désosser la serre pour la rendre plus belle, donc ils leur restaient tout à faire en préparation de légumes. Le Grand Chef devait se rendre à Senonches pour voir si ceux qui nous montaient les serres pouvaient recouvrir seuls notre « rénovation » pour nous faire gagner du temps, mais la gastro terrassa Hugo, obligeant mon père à faire la vente. Parce que je devais, du coup, faire le marché du mercredi avec Laure (et avancer beaucoup la mâche aussi). Sans oublier qu’une fois encore, Orange, changeant notre forfait, avait encore coupé nos 4 cartes SIM (nous laissant seuls au monde au milieu de nos champs, si, si, c’est ainsi que nous le voyons)

Bref, désorganisation totale. Bousculade pour tout boucler et retour à la normale jeudi…

Nous avons tout de même réussi à avancer un peu sur le planning du printemps : épinards, choux raves, betteraves, bettes et choux pointus sont semés !

 

Merveilleuse semaine !