Archives pour janvier 2016

Une AMAP anarchiste, article proposé par Yann

samedi 30 janvier 2016

http://www.reporterre.net/A-Saint-Denis-l-AMAP-est

Pas de déclaration en préfecture, pas de compte à rendre à la mairie, pas de président. L’AMAP de Saint-Denis est anarchiste. Malgré (ou grâce à ?) cette absence de responsables, elle a grandi jusqu’à devenir l’une des plus grosses de France et proposer des dizaines d’activités en plus des légumes.

AMAP en légumes

Le panier du 28 janvier 2016

lundi 25 janvier 2016

1.5kg de pommes de terre Mona

1kg de poireaux

1kg d’oignons

1 céleri rave

1 part de chou blanc

0.2kg de chicorée

1 part de légumes « surprise »

ces-adorables-animaux-en-legumes-et-fruits-que-vous-voudrez-croquer-litteralement28

La gazette du 25 au 29 janvier 2016

lundi 25 janvier 2016

Le soleil est revenu. Nos doigts revivent. Certains légumes se finissent doucement et nos semis ne sortent pas encore du terreau.

La chicorée n’a pas aimé les coups de gel et nous oblige à trier un peu plus, et les épinards n’ont pas fait de feuille en plus.

Profitons du calme pour nettoyer les fraisiers et leur monter un tunnel. Il y a toujours cette histoire de serre à reconstruire parce qu’elle serait bien utile.

Les carottes sont toutes propres (enfin !) et Carlos attaque le nettoyage de la serre verre pour anticiper sur le prochain semis d’épinards. Si nos graines de navets daignent arriver, 2 petits rangs apparaitront.

Tout doucement, on se bouscule. Février approche sans débordement. Allez, encore un bon mois tristoune avant de voir basculer la nature vers le printemps et ses feuilles croquantes.

Bonne semaine !

https://www.facebook.com/sarlrenard

12/02: Conférence Pesticides, Bisphénol A et autres produits chimiques : quels impacts sur notre santé ? 🗓

samedi 23 janvier 2016
La ville de Guyancourt vous invite à une conférence :

 

Pesticides, Bisphénol A et autres produits chimiques : quels impacts sur notre santé ?

 

Allergies, cancers, obésité …, autant de maladies  en nette augmentation ces dernières années. Face à ces troubles, les substances chimiques qui font partie de notre environnement, et particulièrement les perturbateurs endocriniens sont de plus en plus mis en accusation.

Mais qui sont-ils vraiment ? Comment agissent-ils sur notre organisme ? Comment s’en préserver ?

 

 Robert Barouki Conférence animée par le

 

Professeur Robert BAROUKI

Toxicologue et directeur du laboratoire Toxicologie, pharmacologie et signalisation cellulaire à l’Inserm

 

Co-auteur de l’ouvrage

Toxique ? Santé et environnement : de l’alerte à la décision

 

Vendredi 12 février à 20h30

Espace Yves Montand, rue Neil Armstrong – Guyancourt

Inscriptions obligatoires auprès de la coordinatrice du Développement durable au 01 30 48 33 48 ou developpement.durable@ville-guyancourt.fr

 

Le panier du 21 janvier 2016

lundi 18 janvier 2016

ces-adorables-animaux-en-legumes-et-fruits-que-vous-voudrez-croquer-litteralement120.9kg de pommes de terre Mona

1 part de chou rouge

1kg de poireaux

0.5kg d’échalotes

1kg de carottes

1 radis noir

0.2kg de mâche

1 part de légumes supplémentaires

La gazette du 18 au 22 janvier 2016

lundi 18 janvier 2016

Les températures baissent doucement et se rapproche de l’idée que l’on se fait d’un hiver. Perso, j’ai prévenu Carlos que je me trouverai un petit boulot sympa au bureau parce que cela n’allait pas être possible dehors… moi, j’aime les hivers à 10°C (et s’il y a plein de soleil, c’est encore mieux). Sans compter que Matthieu (un petit gars plein de muscles qui vend avec nous à Batignolles) insistait sur le -7°C en ressenti. Bref, c’est trop pour moi. Cultiver des légumes, ok mais dans de bonnes conditions et la perte de mes doigts n’en fait pas partie !

On espère tout de même un rayon pour nous réchauffer dans les serres. Je suis généreuse, je leur laisse les poireaux à arracher. J’irai les aider à l’épluchage…

Sinon, les choux raves et les bettes ont pointé le bout de leur nez pour se faire repiquer. Et comme on n’a pas de sherpa cette semaine, on va attendre une semaine de plus pour monter le tunnel sur les fraisiers.

Et notre petite excursion pour une machine à cueillir les haricots a été fructueuse. Il ne reste plus qu’à la chercher. On ne sait pas si nous maîtriserons la bête du premier coup, mais cela risque de modifier nos rapports aux haricots… Il ne me restera plus que la mâche et les épinards à détester…

Bonne semaine !

https://www.facebook.com/sarlrenard

18/02:Des nouvelles du Limousin, commande de viande de boeuf 🗓

lundi 18 janvier 2016

livraison boeuf 2016-02-18 copie

30/01: Atelier cuisine proposé par la ville de Guyancourt 🗓

samedi 16 janvier 2016

Atelier cuisine  « Cuisinons avec les restes »

dans le cadre des Samedis verts de Renoir
Samedi 30 janvier de 10 h à 12 h 30

Atelier ouvert aux familles : 1 adulte – 1 enfant.
A partir de 6 ans

 

GRATUIT

Informations et réservations à la maison de quartier Auguste-Renoir au 01 30 43 45 44 ou developpement.durable@ville-guyancourt.fr

Nombre de places limité

N’oubliez pas vos récipients pour ramener des petites portions chez vous.

Maison de quartier Auguste Renoir – place Vincent van Gogh – Quartier des Saules – Guyancourt

Sonia Durand

Coordinatrice développement durable

Ville de Guyancourt
Tél. 01 30 48 33 48
sonia.durand@ville-guyancourt.fr

16/ 01: Conférence le sens de la communauté au 21e siècle 🗓

lundi 11 janvier 2016

bandeau-conf-communauté

Chers colibris,

Réservez vite vos places pour la prochaine conférence Colibris !

« Le sens de la communauté au 21e siècle »
samedi 16 janvier à 20h30
Le Trianon
, 80 boulevard Rochechouart – 75018 Paris
Métro : Pigalle ou Anvers
Ouverture des portes à 19h30 – placement libre


En présence de :
Bernard Werber, écrivain, Margalida Reus, responsable générale international de la Communauté de l’Arche, Thierry Kuhn, président d’Emmaüs France, Pierre Rabhi, fondateur de Colibris, Mathieu Labonne, directeur de Colibris et coordinateur du centre Amma France.
La conférence se terminera en musique avec la participation de Gael Faure.

Ensemble, ils interrogeront nos modes de vie et le sens de la communauté au 21e siècle :
À quoi ressemble une communauté aujourd’hui ? La communauté est-elle un frein à notre liberté individuelle ou au contraire une source de richesse ? En quoi la communauté peut-elle nous aider à faire face aux défis sociaux et environnementaux ?

Réservez vos places dès maintenant ! (pas de billetterie sur place).

Plein tarif : 15 euros
ou
1 place + 1 magazine Kaizen
numéro spécial « Oasis, un nouveau mode de vie » (à récupérer sur place, le soir de la conférence) : 25 euros

Tarif réduit pour les colibris-cotisants.

La conférence sera retransmise en accès libre et en direct sur le site de Colibris.

À bientôt,
Toute l’équipe de Colibris, Céline, Gregory, Guilherme, Mathieu, Marianne, Bernard, Yasu, Anne-Laure, Louise, Pierre, Marc, Cyrille

 

 Manger bio et local dans les cantines, c’est possible !

lundi 11 janvier 2016

► SIGNEZ la pétition pour que vos députés votent la loi visant à favoriser l’alimentation bio et locale dans les cantines !

http://cantinebio.agirpourlenvironnement.org/

Huit  ans après le Grenelle de l’Environnement et les promesses des gouvernements successifs, la part de terre agricole dédiée à la bio ne dépasse pas 4% et la part de la bio en restauration collective ne représente que 2,7% des achats alimentaires.

Pourtant, les Français n’ont jamais été aussi demandeurs de bio :

selon l’Agence bio, 6 français sur 10 en consomment régulièrement et 87% des parents voudraient que leurs enfants se voient proposer de la bio à l’école.

Malgré une demande forte pour la bio, le modèle agricole dominant qui demeure pour l’instant productiviste et intensif est désastreux :

■ pour l’environnement : La France reste le 1er utilisateur de pesticides en Europe et la qualité des eaux et des écosystèmes ne cesse de se détériorer.

■ pour la santé : les pesticides posent un problème de santé publique majeur avec notamment le risque de développer des cancers pour les personnes exposées.

■ pour le climat : les secteurs de l’agriculture et de l’alimentation représentent près de 36 % des émissions de gaz à effet de serre.

L’absurdité des milliers de kilomètres parcourus par les aliments pour aller « du champ à l’assiette » en est une des causes principales.

✔ pour l’emploi et l’aménagement du territoire :

■ 200 fermes disparaissent chaque semaine > ■ 78000 hectares de terres agricoles disparaissent chaque année (soit un département tous les 7 ans), accélérant ainsi la désertification rurale et le bétonnage.

■ Un agriculteur se suicide tous les deux jours en France.

Il y a donc urgence à agir pour que l’agriculture entame sa transition écologique !

C’est pourquoi, l’obligation pour l’État et les collectivités de devenir exemplaires dans leur approvisionnement en alimentation bio et locale constituera un effet de levier formidable pour développer une agriculture respectueuse de l’environnement et des êtres humains dans les prochaines années.

Pour cette raison, nous avons besoin de votre soutien pour demander aux députés que la proposition de loi soit adoptée en l’état.

Nous avons très peu de temps pour agir et interpeller tous les députés : un vote interviendra jeudi 14 janvier 2016.

Sans mobilisation massive, il est à craindre que les groupes de pression dénaturent le texte.

► Interpellez les députés de votre département maintenant :

http://cantinebio.agirpourlenvironnement.org/

cantine

// Vous avez signé… les députés ont voté à l’unanimité !

Cher-es ami-es,

Merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci … pour cette incroyable mobilisation !

/ UNE VICTOIRE INCROYABLE !

Les députés viennent d’adopter la proposition de loi en première lecture pour l’introduction d’aliments bio et locaux dans les cantines !

Cette victoire est d’autant plus incroyable :

  • qu’elle a été votée sans avoir été dénaturée : le caractère contraignant et les objectifs chiffrés ont été maintenus.
  • qu’elle a été votée à l’UNANIMITÉ !

/ SIGNER DES PÉTITIONS, ÇA MARCHE !

Cette victoire, c’est aussi grâce à vous ;

  • Plus de 110 000 signatures en 5 jours sur la pétition que vous avez signée « Manger bio et local dans les cantines, c’est possible » ;
  • Des centaines de milliers d’emails envoyés directement aux député-es ;
  • Des dizaines de milliers de partages sur les réseaux sociaux ;
  • La pétition, notre sondage et votre mobilisation mentionnés plusieurs fois pendant le débat à l’Assemblée nationale !

/ NOUS ALLONS ENCORE AVOIR BESOIN DE VOUS !

Ce vote était une première étape, nous vous donnons rendez-vous dans le courant de l’année :

  • lors du passage au Sénat ;
  • pour l’adoption définitive à l’Assemblée nationale.

Nous sommes 110 000 à avoir signé cette pétition, nous avons besoin de pouvoir compter sur vous jusqu’à l’adoption définitive de la loi d’ici quelques mois.

Soyez prêt :

  • à participer à de nouvelles actions ;
  • à partager nos contenus pour être encore plus nombreux.