Archives pour février 2014

Le panier du 27 février 2014

lundi 24 février 2014

P11600281kg de pommes de terre Ditta

0.5kg de poireaux

0.4kg de navets

1 panais

0.2kg de mâche

0.3kg de betteraves

1kg de carottes

1 herbe aromatique

La gazette du 24 au 28 février 2014

lundi 24 février 2014

L’avantage de faire les marchés, c’est que les vacanciers nous offrent un répit pour pouvoir faire autre chose que de préparer des légumes.

Et par cette belle journée de printemps (un peu quand même…) et bien, on attaque.

Petit pois parce que la lune ne tardera pas à se faire nouvelle et (cela tombe bien), nous sommes en fruit !

petits pois

Suivie des courgettes, parce que le temps nous incite à devancer le planning d’une semaine.

Re-persil, puisque le premier est bon à être planté mais qu’il a 50% de chance de monter sans avoir été très prolifique.

Et quitte à préparer une serre, un peu de navet et des herbes, peut-être agrémentés de fleurs si mon père tourne la tête.

Après ces semis et un petit tour en poussinière, j’espère planter les bettes et les choux raves et les fenouils.

Ce n’est pas encore la folie, mais il est vrai que tous ces bébés nous donnent envie d’avancer un peu plus vite, même si l’on sait que nous serons déborder. Avec de la chance, ils se tiendront à carreau…

Bonne semaine.

Interview de Marc Dufumier dans L’Express

samedi 22 février 2014

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/marc-dufumier-avec-le-bio-la-ferme-france-sera-plus-riche_1493111.html

Marc-dufumier« Avec le bio, la ferme France sera plus riche. »

Marc Dufumier, ingénieur agronome, ce scientifique engagé et reconnu, auteur de 50 Idées reçues sur l’agriculture et l’alimentation, ne mâche pas ses mots pour dénoncer les dérives de la politique agricole commune et la médiocre qualité de la production française. Alors que s’ouvre le salon de l’agriculture, il livre ses pistes pour développer une agriculture durable.

Propos recueillis par , publié le

Un viticulteur convoqué par la justice pour avoir refusé de traiter ses vignes

jeudi 20 février 2014

Emmanuel Giboulot passera devant le tribunal correctionnel de Dijon ce lundi 24 février 2014. En juin dernier, ce viticulteur en biodynamie de Beaune s’était opposé à un arrêté préfectoral obligeant à traiter les vignes contre la flavescence dorée.

http://ipsn.eu/petition/viticulteur.php

grappe de raisinou sur le site

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/pour-l-abandon-des-poursuites-contre-emmanuel-giboulot-viticulteur-ayant-dit-non-aux-pesticides?alert_id=YlcnpsbCnB_zSeCrgvDnQ&utm_campaign=49493&utm_medium=email&utm_source=action_alert

Le jugement a été fixé au 7 avril :
la mobilisation continue !

Le panier du 20 février 2014

lundi 17 février 2014

chou fleuri1 kg de pommes de terre Ditta

1kg de poireaux

0.5kg de carottes

1 panais

0.5kg d’oignons

1 chou 

1 céleri rave

La gazette du 17 au 21 février 2014

lundi 17 février 2014

 

plantules  Les tomates ont hissé leurs deux feuilles hors du terreau pour nous faire un coucou. Le persil prend du cœur (même si les feuilles autour se piquent d’attendre), les épinards attendent l’eau (ils sont en serre parce qu’autrement, ce n’est pas l’eau qu’ils attendraient…) pour lisser leurs feuilles, les bettes grandissent en même temps que le jour et les radis roses sont de jeunes plantules…

La lumière croissante rapproche le printemps et si certains poireaux estiment avoir fini leur cycle, on a bon espoir qu’aucun coup de froid ne vienne nous refaire un remake de 2012…

Pour le moment, on prépare les serres (intérieur), on nettoie les bords de serres (extérieur), on change nos portes de serres (avec lesquelles le vent a joué), on range nos bâches (pour planter dans nos serres) et on se dit que si le vent était moins taquin cette année, on pourrait enfin remonter le tunnel à fraisier et que si le ciel pleurait moins, on pourrait désherber notre rhubarbe.

Mais comme notre influence est minime, nous allons repiquer nos tomates qui sont les seules à suivre le planning. Et si mon optimisme avait prévu quelques plantations, Dame Nature estime qu’il n’est pas encore temps…

Bonne semaine.

Vous avez dit « Green » ?

jeudi 13 février 2014

arton5396-57ceagolf

Dans les Yvelines, département où les golfs ne manquent pas, on en construit un nouveau. Un projet « vert », qui mange des terres agricoles et permet d’enfouir des déchets… Un parmi les centaines de « petits projets inutiles » qui dévorent le pays.

La suite de l’article en cliquant sur le lien

http://www.reporterre.net/spip.php?article5396

Merci à Reporterre le quotidien de l’écologie

Le panier du 13 février 2014

lundi 10 février 2014

oignons002 1 kg de pommes de terre Eden

1kg de poireaux

0.5kg de carottes

0.5kg de navets

2 oignons

0.3kg de betterave

0.4kg de chicorée

1 panais   

La gazette du 10 au 14 février 2014

lundi 10 février 2014

Un des moments les plus importants de l’année se joue : c’est MAINTENANT que nos graines de tomates rencontrent le terreau pour donner ses merveilleux fruits.

Eh oui ! 5 mois d’attente pour seulement 4 mois (les bonnes années : juillet à octobre) de bonheur.

Je n’irais pas jusqu’à dire que notre semaine se résumera à ces 30min de semis, mais un peu quand même…

Enfin, il n’y a pas que cet évènement mais avouez qu’il est plus plaisant de semer des tomates (en Février) que de biner du chou (en Juillet)…

Autre petit plaisir par anticipation, le nettoyage des fraisiers. Ils sont tout moches, tout marron, mais après notre passage, ils ont de jolies petites feuilles vertes qui se détachent de la bâche… En principe, leur tunnel devrait être remonté dans la foulée, sauf qu’avec les épisodes venteux, il serait peut-être un peu présomptueux de considérer que notre bâche résistera. Alors, on va attendre un peu, même si s’accrocher à la bâche pour jouer au Magicien d’Oz peut avoir quelque chose de féerique. Sait-on jamais, un pays merveilleux pourrait nous attendre au bout…

Autrement, en même temps que préparer les légumes des paniers, on fixe (ce qui explique les légumes moches qui nous échappent, parce que travailler en regardant ailleurs n’est pas facile…) les feuilles qui poussent : salades, bettes, persil, épinard.

Certains peinent beaucoup, d’autres se sentent transportés par les rayons de soleil (ou alors c’est nous qui sommes transcendés par le soleil qui nous tape dans l’œil à ce moment-là). Bref, le persil commence à bien couvrir le sol, même si vous espérez plus après les épinards et les bettes.

Mais pour le moment, nous ne sommes qu’en bas de l’escalier de l’année, savourez cet instant d’anticipation, puisque nos souvenirs ont souvent meilleur goût…

Bonne semaine.

 

Commande de viande de boeuf

jeudi 6 février 2014

20 03 14