La gazette de Céline du 11/09 au 15/09 2017

pluie d'été chez SARL Renard, légumes bio, 78Le travail nous dévore, se repaît de nous, se délecte de notre temps, et nous fait détester la moindre goutte de pluie qui nous retarde, la moindre minute d’obscurité qui nous empêche d’allonger le pas. Les journées sont longues. Les semaines ne finissent pas. L’une pousse l’autre. Il y a des infinis d’épinards, des mers de patates et le bleu des poireaux au fond de nos rétines. Des nuits courtes, des dimanches qui n’en sont pas, des haricots qui nous attirent. Les semaines sont des dodos avant les vacances. Ce n’est pas le moment de nous agacer. Ce n’est pas le moment d’avoir un bobo. Les nuits fraîches marquent nos courgettes, notre basilic et nous rêvons presque des premières gelées qui casseront notre rythme d’enfer. Point de lapin blanc mais nous courons après le temps, les légumes, nos têtes. Vite, vite, nous n’allons pas assez vite. Ce n’est pas le moment de penser aux poivrons qui commencent à rougir, aux concombres qui finissent leur saison et aux épinards qui nous submergent. Chaque jour, sa peine. Chaque jour, son imprévu. La pluie qui repousse l’arrachage des dernières pommes de terre et nous empêche de sortir la machine à haricots parce qu’elle est trop lourde et s’enfonce. Alors les patates seront pour demain peut-être et les haricots n’attendront que nos bras… Nos yeux seront sur les épinards, les garçons prépareront pour les dernières plantations et encore d’autres haricots, et encore des poireaux, céleris, navets, radis, radis noirs, tomates, courgettes, pommes de terre, salades, etc… etc… etc…

Vous l’aurez compris, et nous l’avions dit, l’automne est beau et nos journées sont infinies…

Merveilleuse semaine !

Laisser une réponse